Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 18:32

Commentaire [Tafsir] du Hadîth : « Il ne cessera d’y avoir un groupe de ma communauté qui sera sur la vérité.. » 

Par l’Imâm An-Nawawî 

 Il-ne-cessera-d-y-avoir-un-groupe-de-ma-Oumma-.jpg

Extrait du livre :

 

« Ce hadith du Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- « Il y aura toujours un groupe issu de ma communauté pour rendre la Vérité manifeste. Ceux qui les auront délaissés ne pourront pas leur nuire, jusqu’à ce que s’accomplisse le commandement d’Allah, car ils sont ainsi ».

 

Ce hadith a déjà été expliqué précédemment, dans des commentaires concernant d’autres hadith similaires, à la fin du « Livre de la foi ». Nous y rapportions l’ensemble des hadith porteurs de cette signification.

 

Ainsi, ce qui est sous-entendu dans cette parole du Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam-   «  jusqu’à ce que s’accomplisse le commandement d’Allah » : est le vent du destin qui survient et prend l’âme de chaque croyant et croyante. La signification est contenue dans ce qui a été rapporté : « jusqu’à ce que survienne l’Heure », c’est-à-dire : « L’Heure d’approche », le moment du décès où l’on rend l’âme.

 

 

 

 […]

 

  [Page 3/3]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Il-ne-cessera-d-y-avoir-un-groupe--de-ma-Oumma.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Il-ne-cessera-d-y-avoir-un-groupe--de-ma-Oumma.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Partager cet article

commentaires

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher