Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 18:38

Commentaire [Tafsir] du Hadîth : « Il ne cessera d’y avoir un groupe de ma communauté qui sera sur la vérité.. » 

Par l’Imâm Ibn Hajar Al ‘Asqalani 

Il-ne-cessera-d-y-avoir-un-groupe-de-ma-Oumma---Ibn-Hajar-.jpg

Extrait du livre :

 

« Au sujet du hadith : « Il y aura toujours un groupe issu de ma communauté pour rendre la Vérité manifeste. »

 

Cette version du hadith est celle rapportée par Mouslim -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- d’après Thawban -qu’Allâh l’agrée-.

 

Ce qui suit : « Ceux qui les auront délaissés ne pourront pas leur nuire, jusqu’à ce que s’accomplisse le commandement d’Allah, car ils sont ainsi. » existe aussi dans un hadith rapporté par Jabir, à cela près qu’il a dit : « (…) qui combattront pour la Vérité jusqu’au jour du Jugement Dernier. ».

 

On peut trouver aussi un hadith similaire rapporté d’après Mou‘awiya -qu’Allâh l’agrée-, mentionné dans ce qui suit.

 

Lorsqu’il dit : « Ce sont les gens de Science. », cette parole est tirée du Mousannaf  dans lequel at-Tirmidhî -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- rapporte le hadith de la porte (hadith al-bab).

 

 

 

 […]

 

  [Page 3/3]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Il-ne-cessera-d-y-avoir-un-groupe--de-ma-Oumma--Ibn-Haja.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Il-ne-cessera-d-y-avoir-un-groupe--de-ma-Oumma--Ibn-Hajar.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Partager cet article

commentaires

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher