Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 18:27

Conseils et exhortations pour celui qui prêche a l’Islam [Da‘wa]

Conseils-et-exhortations-Da-wa.jpg 

Extrait du livre :

La manière de donner et de recevoir le conseil

 

 

Ne vouloir que le bien de la personne à qui on donne conseil

 

D'après Anas -qu’Allâh l’agrée-, le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- a dit : « Aucun d'entre vous ne peut se prétendre croyant jusqu'à ce qu'il aime pour son frère ce qu'il aime pour lui-même. » [Rapporté par Al-Boukhâri, Mouslim]

 

Ach-Châfi‘i -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Jamais je n'ai engagé de débat avec quelqu'un si ce n'est avec l'intention sincère de lui porter bon conseil. »

 

 

Donner son conseil en tête à tête et non en public ou ne pas donner un nom précis

 

Lorsqu'il apprenait que quelqu'un avait commis une faute et voulait le corriger, le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- ne le nommait jamais ; mais disait plutôt : « Pourquoi certains font telle ou telle faute ? »

 

Ibn Wahb -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « J'ai entendu Malik se faire questionner sur le fait de frotter entre les orteils pendant les ablutions.

Il répondit : "Ceci n'est pas obligatoire".

J'ai alors attendu qu'il ne reste plus personne autour de lui, puis je lui ai dit : "Nous avons une sounna à ce propos",

Il me dit : "Et quelle est elle ?"

Je lui dis : « Al-Layth Ibn Sa‘d, Ibn Luhay’a, ‘Amr Ibn Al-Harith m'ont rapporté d'après Yazid Ibn ‘Amr Al-Ma‘afiri d'après Abou ‘Abd Rahman Al-Halabi que Al-Mustawrid Ibn Chaddad Al-Qurachi a dit : "J'ai vu le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- frotter entre ses orteils avec son auriculaire pendant les ablutions". »


L'imam Malik
-qu’Allâh lui fasse Miséricorde-
dit alors: "Ce hadith a une bonne chaîne de rapporteurs, et je n'en ai pas eu connaissance jusqu'à présent".

Par la suite, lorsqu'il était questionné à ce sujet, je l'entendais ordonner de frotter entre les orteils". »

 

 

Accepter la vérité de n'importe qui si on s'aperçoit que l'on est dans l'erreur

 

Mou‘adh Ibn Jabal -qu’Allâh l’agrée- a dit : « J’accepte la vérité de quiconque l’apporte même si c’est un mécréant ou un pervers, et méfiez vous de l’égarement du sage, ils ont dis : comment savoir lorsqu’un mécréant dit une parole de vérité ?

 

Il dit : la vérité est lumière. » [Authentique rapporté par Abou Daoud n°4611 (202/4) Al-Hakim n°8422 (4/507) Bayhaqi n°20705 (10/210) Dhahabi 1/405 Majmoû‘Al Fatâwâ]

 

Le premier Calife, Abû Bakr -qu’Allâh l’agrée-, a dit dans son discours d’investiture : « Ô gens, j’ai été nommé à votre tête, mais je ne suis pas le meilleur d’entre vous. Si vous me voyez dans le vrai, aidez-moi. Et si vous me voyez dans le faux, corrigez-moi. Obéissez-moi aussi longtemps que j’obéis à Allâh à votre égard. Mais si je Lui désobéis, aucune obéissance de votre part ne m’est due. »

 

Le deuxième Calife, ‘Umar -qu’Allâh l’agrée-, a dit : « Qu’Allâh fasse miséricorde à toute personne qui me fait cadeau de mes défauts. »

 

Il a dit aussi -qu’Allâh l’agrée- : « Ô gens, quiconque parmi vous voit en moi quelque déviance qu’il me rectifie. »

 

Ce sur quoi un homme dans le public a répondu : « Par Allâh, fils d’Al-Khattâb, si nous voyons en toi quelque déviance nous la rectifierons du tranchant de nos épées ! »

 

À une autre occasion, une femme a rejeté son opinion alors qu’il se tenait sur le minbar, sans qu’il ne s’en offusque. Au contraire, il a commenté : « Une femme a vu juste, et ‘Umar s’est trompé ! »

 

 

 […]

 

  [Page 6/20]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Conseils-et-exhortation-Da-wa.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Conseils-et-exhortation-Da-wa.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Partager cet article

commentaires

Maneno 02/09/2015 17:15

je fellicite

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher