Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 18:32

Epître sur le sens de l'analogie

« Al-Qiyyas »

Par Sheik-ul-Islam Ibn Taymiyyah

 Epitre-sur-le-sens-de-l-analogie.jpg

 

Extrait du livre :

 

Source de l'erreur 

 

La base d'une telle affirmation (que le texte est contraire à l'analogie), chez eux, est que le mot 'al-Qiyas' est un terme équivoque qui s'applique indifféremment au raisonnement juste et au raisonnement faux. Le raisonnement juste est celui qui est donné par la Cha'a : il consiste à réunir deux choses semblables et à dissocier deux choses dissemblables. Le premier s'appelle syllogisme conjonctif (Qiyâs at-tard), le second syllogisme disjonctif (Qiyâs al-'aks). Il participe de la justice quAllah achargé son Prophète  de transmettre. Le syllogisme juste est celui où la cause ('illatu-l-hukm), qui fonde le statut juridique des prémisses, se retrouve dans la conclusion, sans que l'on puisse celer, dans celle-ci, une raison qui emche que la même cause conditionne le même statut. La Chari'a ne contredit jamais un tel syllogisme. Il en est de même du syllogisme dont le but est de faire disparaître une difrence apparente, et qui consiste à établir qu'entre deux cas terminés, il n'existe pas de différence canoniquement valable; là aussi la Chari'a ne contredit pas un telsyllogisme. Si la loi assigne à certaines esces de choses un statut terminé qui les différencie de leurs semblables c'est parce que: ces choses présentent en effetcertaines qualités qui motivent l'attribution de ce statut particulier et qui interdisent de les assimiler à d'autres. Ces qualités cependant peuvent apparaître à certains juristes, mais échapper à d'autres, il n'est pas des conditions d'un syllogisme juste, que chaque homme soit à même d'en saisir la rectitude. Quiconque croit trouver quelques termes de la Chari'a contraires à l'analogie, doit savoir que la contradiction n'a d'existence que subjective et ne correspond, nullement à l'analogie juste et rifiée dans la reallte. Quand nous savons qu'un texte contredit un raisonnement, nous savons de science certaine qu'il s'agit d'une analogie érronée: c'est à dire que les cas envisas diffèrent de ceux auxquels on croit les assimiler et présentent une qualité consirée par le legislateur qui entraîne un statut juridique différent. Il n'y a aucun élément, dans la Chari'a, qui puisse être contraire à une analogie juste: on y trouvera, par contre, en dépit de certaines appréciations, les éléments qui contredisent la fausse analogie, bien qu'il y ait des gens qui n'en connaissent pas la fausseté.

 

 

 […]

 

  [Page 3/56]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Epitre-sur-le-sens-de-l-analogie.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Epitre-sur-le-sens-de-l-analogie.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

 

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher