Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 18:48

Ils n'ont pas estimé Allah comme Il devait l'être 

Par l’imâm Ibn ‘Abd al-Wahhâb

Il-n-ont-pas-estime-Allah-comme-il-devrait-l-etre.jpg

Extrait du livre :

Dans une version d’Al-Bukhâri -qu’Allah lui fasse Miséricorde-, on trouve : « Il placera les cieux sur un doigt, et l’eau et la terre sur un doigt. » Ce hadith a été rapporté par Al bukhâri et Muslim -qu’Allah leur fasse Miséricorde-.

Muslim -qu’Allah lui fasse Miséricorde- rapporte d’après Ibn ‘Umar -qu’Allah l’agrée- cette parole attribuée au Prophète salla lahou ‘alayhi wa sallam : « Allah pliera les cieux le jour de la résurrection puis les prendra de sa main droite  et dira :

Je suis le Roi !

Où sont les arrogants ?

Où sont les orgueilleux ?

Il pliera les sept terres, les prendra dans sa main gauche et dira :

Je suis le Roi !

Où sont les arrogants ?

Où sont les orgueilleux ? »

On rapporte Ibn ‘Abbas -qu’Allah l’agrée- qu’il a dit : «  Les sept cieux et les sept terres dans la main du très miséricordieux sont comme une graine dans la main de l’un d’entre vous. » 

 

 […]

 

  [Page 2/4]

 

Format word (doc.) :

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/Ils-n-ont-pas-estime-Allah-comme-Il-devait-l-etre.docx )

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/Ils-n-ont-pas-estime-Allah-comme-Il-devait-l-etre.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Partager cet article

commentaires

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher