Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 19:40

La fraude [ghash] et la tromperie [tadlîs] en Islâm

Par l’imam Ibn Taymiyya

La-fraude--Ghash--et-la-tromperie--Tadlis--en-Islam.jpg 

 

Extrait du livre :

La fraude [Ghash] et la tromperie [Tadlîs] en matière de religion existent dans le cas où l’on peut, par exemple, considérer des paroles ou des actes comme des innovations [Bida’] contraire au Qor’ân, à la Sounnah et à l’avis unanime des Salaf de la Communauté.

 Citons le fait de hausser le ton et de faire du vacarme dans les mosquées des musulmans, d’insulter [Sabb] l’ensemble des Compagnons ou l’ensemble des musulmans, d’insulter leur imâms ou leurs Sheikhs, d’insulter les responsables de leurs affaires [Wulâtu Nûri-him] unanimement reconnus et estimés.

Citons aussi le fait de démentir les traditions du Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- qui ont été admises par les gens de science et de colporter des traditions apocryphes faussement attribuées au Prophète. Citons aussi le fait d’exagérer dans la religion [Al-Ghuluw fî Dîn] et d’en arriver au point d’accorder aux humains un statut divin [Mazilat Al-ilâh] ainsi qu’au point d’autoriser à enfreindre la Loi du Prophète.
 

 

 […]

 

  [Page 2/2]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/La-fraude--ghash--et-la-tromperie--tadlis--en-Islam.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/La-fraude--ghash--et-la-tromperie--tadlis--en-Islam.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Partager cet article

commentaires

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher