Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 20:09

La Sounna concernant la récitation lors des prières

Par l’imam Muhammad Ibn ‘Abd Al-wahhab

 La-Sounna-concernant-la-recitation-lors-des-prieres.jpg

 

Extrait du livre :

 

La récitation de la prière du Fajr :

 

Lors de la prière du Fajr, il récitait environ 60 à 100 versets. Il l’a déjà prié en récitant Sourate « Qâf », et sourate « Roûm » et Sourate « Takwîr », et il a aussi récité Sourate « Zalzalah » dans les 2 rak3ât ; ainsi que « Al Falaq » et « An-Nâs » alors qu’il était en voyage. Il la commença une fois avec Sourate « Al Mou‘minoûn » mais lorsqu’il arriva au passage qui évoque Moûsâ et Hâroûn lors de la première Rak3ât il fut pris de toux et s’inclina.

 

Et le Vendredi, il récitait [lors du Fajr] la sourate « Sajda » puis « Al Insân » en vertu de ce que ces deux sourates évoquent du commencement de la création et du jour du jugement dernier, ainsi que la création d’Âdam, de l’entré au Paradis et en Enfer, et la mention de ce qu’il y aura le jour du jugement dernier. De même qu’il récitait lors des grands rassemblements comme les fêtes et la prière du Vendredi des sourates comme « Qâf » ou « Al Qamar » ou « Sabbih » ou « Al Ghâchiya »  

 

 […]

 

  [Page 2/4]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/La-Sounna-concernant-la-recitation-lors-des-prieres.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/La-Sounna-concernant-la-recitation-lors-des-prieres.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Partager cet article

commentaires

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher