Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 21:47

Le déluge

Par l’imam Ibn Kathir

 

 Le-deluge.jpg

Extrait du livre :

[…]

 

 

Pour d’autres encore, ils n’étaient que sept.

 

Quant à l’épouse de Nûh, la mère de tous ses enfants : Hâm, Sâm, Yâfith, Yâm - que les gens du Livre appellent Kan’ân et qui fut noyé - et ‘Âbir qui mourut avant le déluge, on rapporte qu’elle fut du nombre des noyés et que le décret fut prononcé contre elle pour sa mécréance. Pour les Gens du Livre, elle fut dans l’arche. On peut expliquer cela en disant qu’elle mécrut par la suite et que son cas fut différé au Jour de la Résurrection. Mais ce qui est juste est le premier avis, car Allah dit :

 

« h dit : Seigneur ! Ne laisse plus aucun mécréant vivre sur terre ! »

(h, v.26)

 

Allah dit :

 

« Lorsque tu seras installé dans l’arche, toi et ceux qui t’accompagnent, dis : « Louange à Allah qui nous a sauvés de ce peuple injuste. » Et dis : « Seigneur ! Fais-moi débarquer en un lieu béni. Tu es Celui qui procure le meilleur débarquement. » »

(Al-Mu’minûn, v.28-29)

 

Allah lui a ordonné de louer son Seigneur pour lui avoir soumis l’arche par laquelle Il l’a sauvé et éloigné de son peuple, et lui a donné satisfaction contre ceux qui l’avaient rejeté et contredit. Allah dit :

 

« Celui qui a créé les couples dans leur totalité et a fait pour vous, des vaisseaux et des bestiaux, des montures, afin que vous vous installiez sur leurs dos, et qu’ensuite, après vous y être installés, vous vous rappeliez le bienfait de votre Seigneur et que vous disiez : « Gloire à Celui qui nous a soumis tout cela alors que nous n’étions pas capables de les dominer. C’est vers notre Seigneur que nous retournerons. » »

(Az-Zukhrûf, v.12-14)

 

C’est ainsi qu’il faut invoquer au début de chaque chose, en demandant qu’elle soit bonne et bénie, et que sa fin soit louable, comme Allah dit à Son Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) lorsqu’il émigra :

 

« Et dis : Ô Seigneur ! Fais que j’entre en un endroit où règne la vérité et que je sorte d’un endroit où règne la vérité. Et accorde-moi de Ta part un pouvoir bénéficiant de Ton secours. »

(Al-Isrâ’, v.80)

 

h respecta cette recommandation en disant :

 

« Il dit : Embarquez ! Que sa course et son point d’ancrage soient au nom d’Allah. Certes, mon Seigneur est Pardonneur et Miséricordieux. »

(Hûd, v.41)

 

C’est-à-dire, débutez et terminez ce voyage par le nom d’Allah, car « mon Seigneur est Pardonneur et Miséricordieux », mais Son châti­ment est dur et ne peut être repoussé des injustes qui ont mécru et adoré autre que Lui.

 

Allah dit : « Et elle vogua en les emportant au milieu de vagues aussi hautes que des montagnes. »

(Hûd, v.42)

 

C’est-à-dire qu’Allah a fait descendre une pluie telle que la terre n’en a jamais connu et qu’elle n’en connaîtra plus. Il ordonna aussi à la terre de faire jaillir l’eau de tous côtés :

 

« Il invoqua alors son Seigneur en disant : « Je suis vaincu. Aide-moi ! » Nous ouvrîmes alors les portes du ciel à une eau torrentielle, et fîmes jaillir de la terre des sources. Les eaux se rencontrèrent d’après l’ordre qu’Allah avait déjà prescrit. Et Nous le portâmes sur une arche faite de planches et de clous, voguant sous Nos yeux : comme récompense pour celui qui a été renié [Nûh]. »

(Al-Qamar, v.10-14)

 

 

 

 

 [Page 4/8]

 

 […]

 

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Le-deluge.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Le-deluge.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Partager cet article

commentaires

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher