Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 19:10

Les Anges

« Al Malâ’ika »

Les-Anges---Al-Mala-ika.jpg

 

Extrait du livre :

 

Introduction

 

L’Imâm Abû Ja'far At Tahâwî -qu'Allâh lui fasse miséricorde- a dit : « Nous croyons aux Anges, aux Prophètes, aux Livres descendus sur les Messagers et nous attestons qu'ils ont tous été dans la vérité claire. » [Source : Al Bayân al I‘tiqâd Ahli s-Sunnah wal Jamâ‘ah ].

 

Étymologie et définition du mot Ange

 

L’Imâm Muhammad Ibn Jarîr At Tabarî -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Ce mot « malâ’ika » est le pluriel du mot « malak », ou plus exactement c'est le pluriel du mot « mal°ak », bien que ce dernier soit plus rarement employé et que l'habitude fut prise de prononcer ce mot sans le hamza […]. « Mal’ak » a pour origine le verbe « la’aka » qui signifie « envoyer un message » (malâ’aka). Les Anges ont alors été appelés « makâ’ika » parce qu'ils sont les messagers entre Allâh et Ses Prophètes. » [Source : Al Jâmi‘u l-Bayân Fî Tafsîr-i l-Qur’ân.]

 

La nature des Anges

   

Muhammad Ibn Râfi‘ et ‘Abd Ibn Humayd rapportèrent que ‘Abd ar-Razzâq rapporta d'après Mu‘ammar, d'après Az Zuhrî -qu’Allâh leur fasse Miséricorde-, d'après ‘Urwah [Ibn Az Zubayr] qui rapporta que ‘Âïshah -qu’Allâh l’agrée- a dit : « Le Messager d'Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- a dit : « Les Anges ont été créés de lumière, les jinns ont été créés d'un feu sans fumée, et Âdam fut créé par ce qui vous a été dit (l'argile). ». [Rapporté par Mouslim]

 

Les anges adorent Dieu sans jamais lui désobéir

 

Allâh -Ta‘âlâ- dit :

 

« Et ceux qui sont auprès de Lui (les anges) ne se sentent nullement trop grands pour L'adorer et n'en éprouvent ni ennui ni lassitude. Ils proclament Sa gloire et Sa pureté la nuit et le jour, sans arrêt. »

(Sourate 21, verset 19-20)

 

« Ceux qui sont auprès de Ton Seigneur (les anges) chantent Sa Gloire de nuit et de jour sans éprouver le moindre ennui. »

(Sourate 41, verset 38)

 

« Ils craignent leur Seigneur-et-Maître d'au-dessus d'eux et ils font ce qu'on leur ordonne de faire. »

(Sourate 16, verset 50)

 

Selon Abou Dahrr -qu’Allâh l’agrée-, le Messger de Dieu -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- dit : « Je vois ce que vous ne voyez pas : le ciel gémi sous le poids de son fardeau et il a raison de gémir. Il n'y pas au ciel la place de quatre doigts où il n'y ait pas un Ange posant le front par terre, prosterné devant Dieu exlaté. » [Rapporté par At-Tirmidhi]

 

Jabir -qu’Allâh l’agrée- rapporte que le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- dit : « Il n'y pas, dans les sept cieux, l'espace d'un pied, ni d'une paume, ni d'un pouce, où il n'y ait un Ange debout, à genoux ou prosterné. » [Rapporté par At-Tabarani]





 

 

 

 

 […]

 

  [Page 2/22]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/3/Les-Anges---Al-Mala-ika.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/3/Les-Anges---Al-Mala-ika.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Partager cet article

commentaires

daouda issaka 12/07/2011 17:00


j'aimerai avoir le maximum d'information afin de parfaire mes connaissances qu'Allah face que cela puisse m'augmenter le yékin Ameen


Mûslim 28/08/2011 11:32



Salamu 'Aleykum wa Rahamtu l-Lahi wa Barakatuh,

Baraka l-Lahu fikum pour votre visite et votre commentaire sur notre blog.

Notre objectif est justement de propager un maximum de livre et rappel intéréssant et la Louange revient a Allah.

L'équipe Bibliothèque-Islamique-Coran-Sunna



L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher