Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 19:49

Les ruses de Satan envers les femmes !

Par l’imam Ibn Al-Jawzî 

 Les-ruses-de-Shaytan-envers-les-femmes--.jpg

Extrait du livre :

 

 

Il y a le fait que la femme verra la fin de ses menstruations après le lever du soleil, elle fera alors le ghusl après l’heure du ‘asr et priera uniquement la prière du ‘asr, alors qu’il était obligatoire pour elle de faire la prière du Dhuhr !


Parmi elles, se trouvent celles qui négligent le ghusl pendant deux jours, donnant comme excuse qu’elles doivent laver leurs habits.

 

Peut être qu’elle retardera le ghusl de la janâbah de la nuit jusqu’au lever du soleil. Et quand elle entrera dans la salle de bain, elle ne se couvrira pas et dira : « Moi et ma sœur, ma mère et mon esclave sont des femmes tout comme moi, donc pourquoi devrais-je me couvrir devant elles ?! » Et tout cela est harâm.


Il n’est pas permis à la femme de regarder ce qui se situe entre le nombril et les genoux d’une autre femme même s’il s’agit de sa fille ou de sa mère sauf si la fille est un enfant, mais lorsqu’elle atteint les sept ans elle doit être couverte et on doit se couvrir devant elle.

 

 […]

 

  [Page 2/3]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-ruses-de-Satan-envers-les-femmes-.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-ruses-de-Satan-envers-les-femmes-.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Partager cet article

commentaires

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher