Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 20:20

Méditations de Ibn al-Jawziy.

Par l’imam Ibn al-Jawziyy

 

 Les-meditations-de-Ibn-Al-Jawziy.jpg

Extrait du livre :

 

[…]

 

La convoitise

J’ai constaté que la convoitise que l’âme éprouve pour ce qui lui est interdit augmente avec la sévérité de l’interdiction. Parmi les premiers hommes, je vois Adam (‘aleyhi salam) qui, lorsqu’il s’est vu interdire de toucher à l’arbre, le convoita, malgré le nombre des arbres qui pouvaient le dispenser de toucher à celui-là.

On dit dans les proverbes «
L’homme désire ce qu’il ne peut avoir et s’enflamme pour ce qu’il n’a pas. »

On dit aussi «
Si on imposait la faim aux hommes ils se résigneraient mais si on leur interdisait de piler de la fiente pour en manger, ils en auraient envie! » On ne nous empêche d’y toucher, diraient-ils, que pour une raison que l’on ne veut pas nous dire.

Il y a à cela deux raisons que j’ai découvertes.

La première c’est que l’âme ne supporte pas d’être privée de quelque chose. Elle peut, cependant, supporter une privation dans les limites physiques du corps, mais si, par une interdiction, on donne à cette privation une réalité intellectuelle, son impatience devient grande. Ainsi, un homme pourra rester enfermé chez lui pendant un mois sans souffrir, mais dites-lui : « Tu ne sortiras pas de chez toi pendant toute une journée », il trouvera cela trop long!

La seconde raison est que l’âme accepte difficilement de se plier à un joug, c’est pourquoi elle trouve agréable ce qui est illicite et n’apprécie guère ce qui est licite. C’est pourquoi elle s’asservit devant ce qu’elle voit et qu’elle préfère plus facilement que devant ce qui est préférable.

 

 

L'âme

C’est un point obscur pour les hommes que celui de l’âme et de sa quiddité, bien qu’ils soient unanimes à admettre son existence. Toutefois, il n’est pas grave d’en ignorer l’essence, quand on reste convaincu de son existence.

C’est un second point obscur, pour eux, que le sort de l’âme après la mort. La doctrine des gens de vérité est qu’elle a une existence après la mort et qu’elle éprouve plaisir et souffrance. «
Les âmes des croyants, a dit Ibn Hanbal, sont au paradis, et celles des infidèles en enfer. »

Dans le hadith des martyrs, il est dit aussi que les âmes se trouvent dans les gésiers d’oiseaux verts qui prennent leur nourriture dans les arbres du paradis.

Mais un sot a pris les hadiths du plaisir à la lettre et a déclaré « Les morts, dans leurs tombes, mangent et ont des rapports charnels. » En fait, l’âme, après la mort quitte le corps pour les délices ou les supplices et les éprouve jusqu’au jugement dernier. Elle sera alors renvoyée dans le corps pour que, par son intermédiaire, ses délices soient plus complets. Et l’expression « dans les gésiers d’oiseaux verts » montre bien que les âmes ne trouvent de plaisir que grâce à un intermédiaire. Mais ce plaisir est celui de manger et de boire, quant à ceux procurés par les connaissances profanes et religieuses, l’âme peut les éprouver par elle-même, sans l’aide d’intermédiaire.

J’ai rappelé ces choses parce que j’ai constaté que l’idée de la mort provoquait un certain trouble en mon âme et que celle-ci n’y voyait que néant.

— Si tu ajoutes foi à la Loi révélée, lui ai-je dit, tu es déjà renseignée par ce que tu sais, et il n’y a aucune raison de nier. Mais, si tu as des doutes sur les énoncés de la Loi, c’est de leur validité qu’il faudra alors parler.

— Je n’éprouve aucun doute, me dit-elle.

Efforce-toi donc de donner plus de certitude à ta foi et plus de fermeté à ta piété, réjouis-toi alors du bonheur que tu éprouveras à l’heure de la mort je ne crains pour toi rien tant que ton insuffisance à œuvrer. Sache donc que les délices de la récompense sont en rapport avec les degrés des mérites. Élève-toi sur les ailes de l’effort jusqu’à leurs plus hautes tours et méfie-toi de la passion chasseresse et des filets de la séduction!

 [Page 19/36]

 

 […]

 

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Meditations-de-Ibn-al-Jawziy.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Meditations-de-Ibn-al-Jawziy.pdf )

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Partager cet article

commentaires

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher