Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 20:17

 

Toute innovation est un égarement et tout égarement mène en Enfer

Toute-innovation-est-un-egarement.jpg

 

 

Extrait du livre :

 

Introduction

 

Assurément, la Louange est à Allâh, Seigneur des mondes. Gloire a Lui qui nous a ordonné de suivre la Sunna de Son Messager  et nous interdit d’innover dans la Religion. Et que la miséricorde et la paix d’Allâh soient sur Muhammad , sur sa famille et ses compagnons jusqu'au Jour de la Rétribution.

 

Nous avons choisi ce titre car le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- avait pour habitude de dire a chacun de ces sermon (Khoutba) : « Prenez garde des changements (dans la religion), car tout changement est une innovation (bid‘ah) et toute innovation (bid‘ah) est égarement, et tout ce qui est égarement mène en Enfer » [Rapporté par Aboû Dâwoûd, Tirmidhî et d’autres.]

 

Cette ouvrage va exposer avec l’aide du d’Allâh le Très-Haut la réalité et le danger de l’innovation,  ainsi que l’obligation de s’en éloigner et de mettre en garde les musulmans contre cela et contre les innovateurs.

 

Ô Allâh nous te demandons de nous préserver de l’innovation.

 

 

 

Définition de l'innovation

 

Définition Littéraire

 

Dans la langue arabe, le mot Bid‘a signifie "innovation" : « nouvelle chose inventer pour la première fois » ou encore « une invention sans précédents ».

 

Or, il est dit dans le Coran :

 

« Il est le Créateur (Badi‘i) des cieux et de la terre à partir du néant. »

(Sourate al-Baqara ; 2-117)

 

C’est-à-dire qu’Il est l’Inventeur de quelque chose n’existant pas auparavant. Il est dit encore :

 

« Je ne suis pas une innovation (Bid‘a) parmi les Messagers »

(Sourate al-Ahqaf ; 46-9)

 

C’est-à-dire : « Je ne suis pas le premier Messager d’Allâh, beaucoup d’autres m’ont précédé. »

 

Ainsi, en disant « untel a innové », on désigne l’auteur originel d’une pratique donnée.

 

 

Dans le vocabulaire religieux

 

Ach-Châtibi -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Toute pratique nouvelle, en rapport avec la religion, qui ne trouve aucune justification ni fondement, ni dans le Coran, ni dans les Hadiths, ni dans la pratique du Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- - de façon explicite ou implicite - malgré le fait que les causes pouvant la justifier existaient et étaient déjà présentes alors, et qui est pratiquée - ou délaissée - dans le but de se rapprocher d'avantage de Dieu et dans l'espoir d'obtenir des récompenses est appelée Bid‘a ». [Source : Al-I‘tisâm]

 

Les types d'innovations

 

L'innovation réelle [al-bid‘at-ul-Haqîqiyyah]

 

Ach-Châtibi -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « L'innovation réelle est celle dont aucune preuve légale ne témoigne, ni dans le Coran, ni dans la Sunnah, ne prend appui ni sur le consensus, ni sur aucun type d'argumentation prise en considération chez les gens de science, que ce soit dans l'ensemble ou dans le détail. C'est la raison pour la quelle elle fut appelée innovation parce que c'est une chose inventée à partir d'aucun modèle précédent même si l'innovateur refuse que lui soit attribué le fait de scission avec la législation islamique puisqu'il prétend en faire partie par ce qu'il a déduit en vertu des preuves. Mais cette prétention n'est pas valable, ni en elle-même, ni en apparence. En elle-même, cela apparaît par l'exposition. Quand a l'apparence, ces arguments sont des présomptions et non des preuves s'il veut argumenter, l'affaire est donc claire. » [Source : Al-I‘tisâm, tome 1, page 286]

 

 

 

 […]

 

  [Page 3/15]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/2/Toute-innovation-est-un-egarement.pdf )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/2/Toute-innovation-est-un-egarement.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Partager cet article

commentaires

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher