Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 19:03

Le dernier sermon du Prophète

(Salla Allahou ‘aleyhi wa sallam)

 Le-dernier-sermon-du-Prophete.jpg

Extrait du livre :

 

Ce Sermon fut fait le 9eme jour de Dhoul Houja 10 A.H. dans la vallée Uranah du Mont ‘Arafat.

 

Ô Peuple, écoutez-moi attentivement, car je ne sais pas si, après cette année-ci, je serai encore parmi vous. Donc écoutez, ce que je vous dis avec beaucoup d'attention et apportez ce message à ceux qui ne peuvent être présents ici aujourd'hui.

 

Ô Peuple, tout comme vous considérez ce Mois, ce Jour, cette Cité comme Sacrés, considérez aussi la vie et les biens de chaque Musulman comme Sacrés. Retournez à leurs légitimes propriétaires les biens qui vous ont été confiés. Ne blessez personne afin que personne ne puisse vous blesser. Souvenez-vous qu'en vérité vous rencontrerez votre Seigneur et qu'effectivement, il vous demandera compte de vos actes. Dieu vous a défendu de pratiquer l'usure, donc obligation d'Intérêt sera dorénavant abolie. Méfiez-vous de Satan, pour le salut de votre religion. Il a perdu tout espoir de ne pouvoir jamais vous induire à commettre les grands péchés, méfiez-vous donc à ne pas le suivre en ce qui concerne les petits péchés.

 

 

 […]

 

  [Page 2/3]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/Le-dernier-sermon-du-Prophete.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/Le-dernier-sermon-du-Prophete.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
Published by Mûslim - dans Biographie
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 19:06

Abu Bakr As-Siddîq un model de vertu et de piété..

Par l’imâm Ibn Jawzî 

 Abou-Bakr-Al-Siddiq-un-model-de-vertu-et-.jpg

Extrait du livre :

 

Son humilité

 

Abu Bakr -qu’Allâh l’agrée- dit : « Je souhaiterais être un poil dans le flanc d'un serviteur croyant. Il dit aussi : si seulement j'étais un arbre que l'on élaguait pour ensuite le manger. »

 

Il trayait les brebis des gens du village. Quand il devint Calife, une fille du village s'écria : « Il ne tirera plus notre lait. »  

 

En l'entendant, il répliqua : « Si, je les trairai pour vous et je souhaite que mon nouveau statut de Calife ne changera pas une habitude que j'avais. »  

 

Il possédait un esclave qui lui apportait des vives. Un soir, il lui apporta de la nourriture et Abu Bakr en mangea une bouchée.  

 

L'esclave s'écria : « Que t'arrive-t-il ? Chaque soir tu as pour habitude de me questionner, sauf cette fois-ci ? »  

 

Abu Bakr -qu’Allâh l’agrée- répondit : « C'est la fin qui m'en a empêché. D'où tiens-tu ceci ? »

 

L'esclave rétorqua : « A l'époque de la jahiliyya, je suis passé à côté d'un groupe de gens a qui j'ai récité des incantations. Ils m'ont promis de me donner un salaire. Aujourd'hui, je suis passé à côté d'eux à nouveau, et comme il y avait un repas de noces, ils m'en ont offert. »

 

Abu Bakr -qu’Allâh l’agrée- de s'exclamer : « Pouah ! Tu as failli me ruiner ! » Il introduisit aussitôt sa main dans sa gorge pour se faire vomir, mais la nourriture ne sortait point.

 

On lui dit : « Elle ne sortira qu'avec de l'eau. »

 

Il demanda un grand gobelet d'eau et se mit à boire et à vomir, jusqu'à ce qu'il cracha le tout.

 

On lui dit : « Qu'Allah te fasse miséricorde ! Tout ceci à cause d'une bouchée ? »

 

Il rétorqua : « Si elle ne devait sortir qu'avec mon âme, je l'aurais enlevée. J'ai entendu le Messager d'Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- dire : « Tout corps qui croît avec ce qui est illicite est plus digne d'être au feu. » »

 

 

 

 […]

 

  [Page 2/15]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/Certes-Allah-a-cree-les-creatures-dans-.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/Abu-Bakr-Al-Siddiq.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
Published by Mûslim - dans Biographie
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 20:23

Description physique du Prophète Salla Allahou 'aleyhi wa sallam dans les Ahadiths

 

 Description-physique-du-Prophete-dans-les-Ahadiths.jpg

Extrait du livre :

La description par Abou Jouhayfa

 

Les gens saisissaient les deux mains du Messager d’Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- quand il était à Bathâ’ Makkah et les passaient sur leurs visages. Le narrateur du récit, Abou Jouhayfa dit : « J'ai pris sa main et je l'ai posée sur mon visage. Elle était plus fraiche que la glace et avait une odeur plus agréable que le musc. » [Rapporté par al-Boukhâri]

 

 

La description par Abou Yazîd

 

Les gens se sont assemblées en foule près du Messager d’Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam-, après la prière du Sobh, à Hajjat Al-Wadâ‘; Abou Yazîd, par sa force et sa jeunesse, a pu parvenir jusqu'au Messager d’Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- : « Il saisit sa main et la posa sur son visage et sa poitrine : il trouva que rien n'était plus frais ni ne sentait meilleur que sa main. » [Rapporté par Ahmad]

 

 

La description par ‘Ali

 

‘Ali disait : « Le Messager d'Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- n'était ni longiligne ni trop court et avait les paumes et les pieds épais; sa tête était grosse et ses articulations imposantes. Les poils qui descendaient de sa poitrine à son nombril formaient une longue ligne. Quand il marchait, il s'inclinait vers le devant comme s'il descendait d'une pente; je n'ai vu ni avant lui ni après lui un homme comme lui. » [Rapporté par At-Tirmidhi n° 3570 et le qualifié de beau et authentique.]

 

 

 […]

 

  [Page 2/5]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/Description-physique-du-Prophete---dans-les-Ahadiths.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/Description-physique-du-Prophete---dans-les-Ahadiths.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
Published by Mûslim - dans Biographie
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 20:16

La conversion à l'Islam des nobles Compagnons [Sahaba]

Par l’imâm Muhammad Ibn Ishâq 

L-histoire-de-la-conversion-a-l-Islam-des-Nobles-Compagno.jpg

Extrait du livre :

‘Amrû Ibn Al Jamûh 

 

 

Lorsque les Ansâr qui avaient fait le serment d'allégeance au Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam-, durant la nuit de la deuxième ‘Aqabah, revinrent à Madînah, ils proclamèrent alors leur foi en public. Cependant, il restait quelques vieillards parmi leurs compatriotes qui étaient encore dans le polythéisme. Parmi ces vieillards se trouvait ‘Amrû Ibn Al Jamûh Ibn Zayd Ibn Ka‘b Ibn Ghanam Ibn Ka‘b Ibn Salâmah. Son fils Mu‘âdh Ibn ‘Amrû était cependant de ceux qui étaient présents à Al ‘Aqabah. ‘Amrû Ibn Al Jamûh était un des chefs des Banû Salâmah et un de leurs notables. Il avait placé une idole en bois à l'intérieur de sa maison, appelée Manât, comme cela était coutume chez les notables [de leur clan]. Il l'adorait et la vénérait.

 

Lorsque des jeunes issus des Banû Salâmah se convertirent à l'Islâm, dont son fils Mu‘âdh [Ibn ‘Amrû] et [le célèbre Compagnon] Mu‘âdh Ibn Jabal, ils se mirent d'accord afin de pénétrer, la nuit, dans la salle où se trouvait l'idole de ‘Amrû Ibn Al Jamûh. C'est alors qu'ils prirent l'idole et la jetèrent dans une fosse appartenant au Banû Salâmah dans laquelle ils y mettaient leurs déchets, de plus, ils la jetèrent la tête la première.

 

Le lendemain, lorsque ‘Amrû vit tout cela, il s'exclama : « Malheur ! Qui a commis une agression à l'encontre de notre dieu cette nuit ?! »

 

Il la prit, la lava, la purifia et la parfuma, et dit à son idole : « Par Allâh ! Si je connaissais celui qui t'a fait une telle chose, je l'humilierais ! »

 

 […]

 

  [Page 2/6]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/La-conversion-a-l-Islam-des-nobles-Compagnons--Sahaba-.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/La-conversion-a-l-Islam-des-nobles-Compagnons--Sahaba-.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
Published by Mûslim - dans Biographie
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 19:51

La conversion à l'Islam du compagnon Dhimâd Al Azdî.

Par l’imam Mouslim 

La-conversion-a-l-Islam-du-compagnon-Dhimad-Al-A-copie-1.jpg

Extrait du livre :

 

 

‘Abdu Llâh Ibn Al ‘Abbâs -qu'Allâh l'agrée ainsi que son père- a dit :

 

« Dhimâd est venu un jour à Makkah. C'était un homme de Azd Shanû’a qui avait réputation d'être un exorciste. Ayant entendu des personnes insensées de Quraysh dire du Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- qu'il était atteint de folie, il demanda : « Où est cet homme ? Peut-être qu'Allâh le guérira de ma main. »

 

Il rencontra donc le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- et lui dit : « Je fais des incantations contre les possessions et Allâh guérit de ma main qui Il veut. Viens afin que je t'exorcise. »

 

 

 […]

 

  [Page 2/2]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/La-conversion-a-l-Islam-du-compagnon-Dhimad-Al-Azdi.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/La-conversion-a-l-Islam-du-compagnon-Dhimad-Al-Azdi.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
Published by Mûslim - dans Biographie
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 19:37

La conversion à l'Islam Ka'b Ibn Zuhayr Ibn Abî Salmah.

Par l’imam Ibn Kathîr 

 La-conversion-a-l-Islam-du-compagnon-Dhimad-Al-Azdi.jpg

Extrait du livre :

 

 

Ibn Is-hâq -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- a dit : « Lorsque le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- est revenu à At Tâ’if, Bujayr Ibn Zuhayr Ibn Abî Salmah écrivit un message à son frère Ka'b Ibn Zuhayr, l'informant que le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- avait exécuté des hommes de Makkah qui le dénigraient avec leurs poèmes et lui faisaient du tort. Il lui dit que concernant le reste des poètes de Quraysh, comme Ibn Az Zab'arî et Hubayrah Ibn Abî Wahb, ils s'étaient sauvés dans toutes les directions. Il lui dire aussi : « Si tu veux aller vers le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- en te repentant, fais-le, car il ne tue jamais celui qui revient à lui repentant, sinon enfuis-toi par n'importe quelle direction de la terre. ». »

 

 

 […]

 

  [Page 2/3]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/La-conversion-a-l-Islam-Ka-b-Ibn-Zuhayr-Ibn-Abi-Salmah.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/La-conversion-a-l-Islam-Ka-b-Ibn-Zuhayr-Ibn-Abi-Salmah.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
Published by Mûslim - dans Biographie
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 19:44

Les larmes du Calife Hâroun Ar-Rachîd et le franc-parler de Sufiyân At-Thawrî..

Par l’imam Ibn Al-Jawzî 

Les-larmes-du-Calife-Haroun-Ar-Rachid-et-le-franc-parler-.jpg

Extrait du livre :

 

Les gens appelaient Sufiyân Ibn Sa‘id At-Thawrî -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- « Le chef des croyants dans le hadith ». Il naquit en l’an quatre vingt dix sept. Il partit de Koufa à Bassrâ en l’an cent cinquante cinq. Il mourut à Bassrâ en l’an cent soixante et un. Il était le savant de la communauté, son dévot et son ascète.

Ses qualités étaient nombreuses. L’Imam Ibn Balbân ainsi qu’Al Ghazalî -qu’Allâh leur fasse Miséricorde- et d’autres qu’eux ont rapporté que lorsque Ar-Rachîd -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- devint calife, tous les savants, accompagnés de leur famille, vinrent lui rendre visite, excepté Sufiyân At-Thawrî qui ne lui rendit pas visite, et ce, alors qu’il y avait des liens d’amitié entre eux. Cela blessa Ar-Rachîd qui lui adressa alors une lettre dans laquelle il lui dit :

 

« Au Nom d’Allah le Clément le Miséricordieux, 

 

De la part du serviteur d’Allah, Hârun, le chef des croyants à son frère en Allah Sufiyân Ibn Sa‘id At-Thawrî. 


Tu sais, qu’Allah subhana wa ta‘ala a lié les croyants par des liens de fraternité .Quand à moi, je te considère comme mon frère en Allah, et pour cette fraternité, je n’ai pas rompu les liens d’amitié que j’ai pour toi, j’ai en moi une grande amitié pour toi et je suis à ton entière disposition. S’il n’y avait pas les responsabilités dont Allah subhana wa ta‘ala m’a chargé, je serais venu à toi, même à quatre pattes, et ce, en raison de l’amour que j’ai pour toi dans mon cœur. 

 

 

 

 

 […]

 

  [Page 2/5]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Les-larmes-du-Calife-Haroun-Ar-Rachid-et-le-franc-parler.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Les-larmes-du-Calife-Haroun-Ar-Rachid-et-le-franc-parler-.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
Published by Mûslim - dans Biographie
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 18:34

Dernières recommandations de Sufyan ath-Thawrî

 Dernieres-recommandations-de-Sufyan-ath-Thawri.jpg

Extrait du livre :

 

 

Sufyan ath-Thawrî -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- sur son lit de mort recommanda à Ali ibn al-Hasan as-Sullamî -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- :


Sois toujours sincère, garde-toi du mensonge, de la félonie, de l'ostentation et de l'orgueil; ce sont des défauts qui réduisent à néant les bénéfices acquis par la pratique des bonnes œuvres.

En matière de religion, prends pour seul conseiller l'homme qui observe fidèlement la sienne et pour compagnon celui qui te détourne des vanités terrestres.

 

 […]

 

  [Page 2/3]

 

Format word (doc.) :

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Dernieres-recommandations-de-Sufyan-ath-Thawri.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Dernieres-recommandations-de-Sufyan-ath-Thawri.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
Published by Mûslim - dans Biographie
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 21:42

Une journée au coté de Ibn Tayymyah 

 

Par l’imam Al-Bazzar

 Une-journee-au-cote-de-Ibn-Taymiyyah.jpg

Extrait du livre :

[…]

 

Il était rare qu'une personne intelligente ne le voie sans qu'elle vienne [à lui] et ne lui embrasse les mains.

Même le plus occupé des hommes d'affaires abandonnait ce qu'il faisait pour venir le saluer et rechercher ses bénédictions [invocations?].

Avec tout cela, il donnait à chacun sa part de temps, de salutations...

S'il voyait un mal dans la rue, il s'évertuait à le faire disparaître et s'il entendait qu'une cérémonie funèbre se tenait, il se précipitait pour y prier ou s'excusait de n'avoir pu y participer. Parfois, il se rendait sur la tombe du défunt pour y prier [invocations] après avoir fini d'écouter les Hadîths.

Ensuite, il revenait à sa Mosquée ou il restait à donner des Fatawa au gens et à répondre à leurs demandes, jusqu'à ce qu'il soit l'heure de prier Dhuhr en groupe. Il passait le reste de la journée à faire cela.

Ses classes étaient en général pour les vieux, les jeunes, les riches, les pauvres, les libres, les esclaves, les hommes et les femmes.

Il s'adressait à toute personne, chacun d'entre eux ayant le sentiment qu'Ibn Taymiyyah le traitait mieux qu'il ne traitait toute autre personne présente.

Il priait alors al-Maghrîb et la faisait suivre d'autant de prières surérogatoires qu'Allah en a rendu possibles. Moi ou d'autres personnes lui lisait alors ses écrits et il nous faisait bénéficier de ses divers remarques et notes. Il faisait cela jusqu'à ce que nous priions al-`Ishâ' après laquelle nous continuions à faire ce que nous faisons auparavant, parcourant les divers champs du savoir.

Nous faisions cela jusqu'à ce qu'une grande partie de la nuit se soit écoulée. Durant tout ce temps – nuit et jour – Ibn Taymiyyah se rappelait constamment Allah, mentionnant son Unicité et implorant Son Pardon.

 

 [Page 3/4]

 

 […]

 

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

(   http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Une-journee-au-cote-de-Ibn-Tayymyah.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Une-journee-au-cote-de-Ibn-Tayymyah.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
Published by Mûslim - dans Biographie
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 21:20

Parole en Or de Al Hasan Al Basri 

 

Parole-en-Or-de-Al-Hasan-Al-Basri.jpg

 

Extrait du livre :

[…]

 

Méfie-toi de trois choses et ne laisse pas Iblis te dominer dans celles-ci :

 

Ne reste pas seul avec une femme même si tu prétends lui enseigner le Coran; ne rentre pas chez un sultan, même si tu prétends lui ordonner le bien et lui interdire le blâmable; ne t'assois pas avec un innovateur, car il rendra ton cœur malade et détériorera ta religion


Qu'Allah fasse miséricorde à celui qui reste seul avec le Livre d'Allah, et qui s'y compare, et qui, s'il se trouve conforme à lui, loue son Seigneur et Lui demande davantage de Ses mérites, et qui, s'il ne se trouve pas conforme à lui, se repent, reviens et retourne aussitôt vers son Seigneur.


Il y avait, dans le passé, celui qui lisait le Coran et qui en lisait une sourate durant toute la nuit, et au petit matin, cela apparaissait sur son visage; tandis qu'aujourd'hui, l'un d'entre vous lit le Coran sans qu'il ne dépasse sa luette, alors qu'Allah
tabaraka wa ta`ala dit :

 

« [Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu'ils méditent sur ses versets et que les doués d'intelligence réfléchissent ! »

[Sourate 38 : Verset 29]

Par Allah ! Ce n'est pas d'apprendre par cœur ses lettres et de négliger ses prescriptions qui sont demandé. L'un d'entre vous dira : « J'ai lu le Coran et je n'ai pas omis une seule lettre. »

 

 

 

 

 

 [Page 3/7]

 

 […]

 

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Parole-en-Or-de-Al-Hasan-Al-Basri.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Parole-en-Or-de-Al-Hasan-Al-Basri.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
Published by Mûslim - dans Biographie
commenter cet article

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher