Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 21:26

Les enseignements de la sourate Qâf 

 

Par l’imam Ibn Al-Qayyim

 Les-enseignement-de-la-sourate-Qaf.jpg

Extrait du livre :

   

[…]

 

Si la rétribution devait s'appliquer à d'autres corps, il ne s'agirait pas d'une résurrection et d'un retour, mais plutôt d'un nouveau commencement. Et il n'y aurait pas grand sens dans la parole d'Allah azawajel :


« Certes, Nous savons ce que la terre rongera de leurs corps. » Sourate Qâf, verset 4

 

Allah ta'ala a fait de ce verset une réponse à une éventuelle question des mécréants. Allah azawajel distingua ces morceaux de corps qui se sont mélangés à la terre et se sont transformés au point de devenir des éléments non identifiables. Allah ta'ala nous informe qu'Il sait ce que la terre rongera de leur chair, de leurs os et de leur poils. Et puisqu'Il sait cela, Il est également Capable de les regrouper et les rassembler après avoir été éparpillés et d'en faire une nouvelle création.

 

Allah azawajel confirme la réalité de la Résurrection en rappelant la perfection de Sa science, de Sa puissance et de Sa sagesse. Toutes les objections soulevées par ceux qui nient la résurrection ne sont en fait que de trois types :

 

Le mélange de leurs corps à la terre, si bien qu'on ne puisse plus les distinguer et faire la différence entre un individu et un autre

La capacité d'Allah ta'ala ne s'étend pas à une telle éventualité

 

C'est une chose qui ne présente aucun intérêt ! Au contraire la sagesse voudrait que des humains se succèdent les uns les autres pour l'éternité. Dès qu'une génération meurt, une autre remplace. Quant au fait que tout le genre humain meurt puis soit ressuscité, il n'y a aucune sagesse dans cela.

 

Dans le Coran, les preuves éclatantes de la Résurrection, reposent sur trois fondements :

 

La confirmation de la perfection de la science du Seigneur, comme lorsqu'Il répond :

 

« "Il Nous donne un exemple, tout en oubliant sa propre création. Il dit :

"Qui redonnera vie à des ossements une fois réduits en poussière ?"

Réponds : "Celui qui les a crées la première fois leur redonnera vie.

Il connaît parfaitement toute la création." » Sourate Ya-sin, versets 78-79

 

« Et l'Heure arrivera sans aucun doute ! Pardonne (leur) donc d'un beau pardon.

Ton Seigneur est vraiment le grand Créateur, Celui qui sait tout. » Sourate Al-Hijr, verset 85-86

 

La confirmation de la perfection de Sa puissance, comme dans Sa Parole :

 

« Celui qui a crée les cieux et la terre n'est-Il pas capable d'en créer de semblable ? » Sourate Ya-sin, verset 81

 

« Mais si ! Nous sommes Capable de recréer jusqu'aux extrémités de ses doigts. » Sourate Al-Qiyâmah, verset 4

 

« Il en est ainsi afin que vous sachiez qu'Allah est la Vérité, que c'est Lui qui rend la vie aux morts et qu'Il est capable de toute chose. » Sourate Al-Hajj, verset 6

 

Et Il mentionne conjointement ces deux choses : Sa Science et Sa Puissance lorsqu'Il dit :

« Celui qui a crée les cieux et la terre n'est-Il pas capable d'en créer de semblables ? Bien sûr que si ! Il est le Grand Créateur, Celui qui sait tout. » Sourate Ya-sin, verset 81

 

La perfection de Sa sagesse, comme dans Sa Parole :

 

« Ce n'est pas par amusement que Nous avons crée les cieux et la terre et ce qui est entre eux. » Sourate Ad-Dukhan, verset 38

 

« L'homme pense-t-il qu'on le laissera ainsi, sans rien lui imposer ? » Sourate Al-Qiyâmah, verset 36

 

« Pensiez-vous que Nous vous avions crées sans but et que vous ne seriez pas ramenés vers Nous ? » Sourate Al-Mu'minûn, verset 115

 

« Ceux qui commettent des mauvaises actions pensent-ils que Nous allons les traiter comme ceux qui croient et accomplissent de bonnes oeuvres, dans leur vie et dans leur mort ? Comme ils jugent mal ! » Sourate Al-Jâthiyah, verset 21

 

Ce qui est avéré est que la Résurrection est reconnue par la raison et la religion, et que la perfection du Seigneur, de Ses Noms et Attributs implique et rend nécessaire l'existence de la résurrection. Allah azawajel est exempt de tout ce que disent ceux qui renient la résurrection tout comme Sa perfection est exempte de tout défaut et vice.

 

 

 [Page 3/13]

 

 […]

 

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

(   http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-enseignements-de-la-sourate-Qaf.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-enseignements-de-la-sourate-Qaf.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 20:46

Extrait du Tafsîr du Coran

« Adhwâ’ oul bayân » 

 

Par Sheikh Mouhammad Al Amîn Chanqîtî 


Extrait-du-Tafsir-du-Coran---Adhwa-oul-Bayan.jpg

 

Extrait du livre :

[…]

 

Sourate Mouhammad, verset 28 

 

« Cela parce qu'ils ont suivi ce qui courrouce Allah, et qu'ils ont de la répulsion pour [ce qui attire] Son agrément. Il a donc rendu vaines leurs œuvres. »

 

« Sache, qu’il est obligatoire à tout musulman en cet époque, d’observer ces versets de la sourate Mouhammad et de méditer dessus, et de prendre garde de manière absolue à ce qu’ils contiennent comme menace sévère : car beaucoup de ceux qui se revendiquent être musulmans sont concerné par la terrible menace de ce verset, sans aucun doute. Ceci car, la totalité des mécréants d’orient et d’occident ont de la répulsion pour ce qu’Allah a révélé à Mouhammad salla llahou ‘alayhi wa sallam ; à savoir ce Coran et ce que le prophète salla llahou ‘alayhi wa sallam en a expliqué dans ses traditions. Tout ceux qui disent à ces mécréants qui détestent ce qu’Allah a révélé « Nous allons vous obéir dans certaines choses » sont concernés par la menace de ce verset.

 

 

 

 

 

 [Page 9/10]

 

 […]

 

 

Format word (doc.) :

 

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/2/Adhwa-oul-Bayan.docx )


Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/2/Adhwa-oul-Bayan.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 01:13

Les buts sublimes dans la

Sourate al-Fâtiha 

Par l’imâm Ibn Al-Qayyim Al-Djawziya

 Le-but-sublimes-dans-la-sourate-Al-Fatiha.jpg

 

Extrait du livre :

[…]

 

Voilà l'extrême limite de leur Tawhîd (affirmation de l'unicité divine) qui est le Tawhîd de la seigneurie, déjà reconnu par les arabes polythéistes de l'époque anté-islamique (Jahiliya), conformément aux indications du Coran à ce sujet :


< Si tu leur demandes qui les a créés, ils disent : C'est Dieu >
(Coran : XLIII - 87) ;

< Si tu leur demandes : Qui a crée les cieux et la terre ? Ils diront : C'est Dieu! >
(Coran : XXXIX - 38) ;

< Dis : A qui donc appartiennent la terre et ceux qui s) trouvent ? Si seulement vous le saviez ? Ils diront : A Dieu ! ...Réponds : Eh quoi ? ... Ne vous en souviendrez-vous pas ? Dis : Qui est le Seigneur des sept cieux ? Le Seigneur du Trône immense ? Ils diront : C'est Dieu ! Dis : Ne Le craindrez-vous pas ? Dis : Qui tient en Sa main la royauté de toute chose ? Qui donc protège et n'a pas besoin de protection ? Si seulement vous le saviez ! Ils répondront : C'est Dieu ! ... Dis : Comment se fait-il que vous soyez ensorcelés? >
(Coran : XXIII - 84-89).

C'est une preuve contre eux qui atteste l'unicité de Sa divinité et qui montre qu'on ne doit pas adorer tout autre que Lui et qu'il n'y a pas d'autre créateur et d'autre Seigneur en dehors de Lui.

De même l'assistance réunit deux principes : la confiance en Dieu et le fait de compter sur Lui. En effet, il arrive à l'homme d'avoir confiance en un individu particulier parmi les hommes mais sans qu'il compte sur lui pour ses affaires malgré toute la confiance mise en lui parce qu'il peut se passer de lui. D'un autre côté il peut compter sur lui bien qu'il n'ait pas confiance en lui parce qu'il a besoin de lui et ne trouve pas celui qui pourrait le remplacer. Ainsi, il a besoin de s'appuyer sur cette personne bien qu'il n'ait pas confiance en elle.

Or le Tawakkul (le fait de s'en remettre en toute confiance) comporte deux éléments de signification : la confiance et l'appui et il constitue la réalité même du verset 5 :


< C'est Toi que nous adorons. Et c'est à Toi que nous implorons l'assistance.>

 

 

 

 [Page 5/8]

 

 […]

 

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

(   http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-buts-sublimes-dans-la-sourate-al-Fatiha.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-buts-sublimes-dans-la-sourate-al-Fatiha.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 23:45

L’interprétation de la Sourate ''Al-Fatiha'' 

Par l’imâm Muhammad Ibn ‘Abd Al-Wahhâb

 

 L-interpretation-de-la-sourate---Al-Fatiha--.jpg

 

Extrait du livre :

[…]

 

La Fâtiha est composée de sept versets : la moitié pour Allah et l’autre moitié pour le serviteur. Le début de cette sourate est :

 

« La louange est à Allah, le Seigneur des mondes.»

 

*      Sache que la louange signifie : le compliment fait par la langue envers une faveur faite par choix.

 

Lorsque nous disons « la glorification de la langue » c’est pour exclure les actes car les actes sont du domaine de la gratitude.

 

Lorsque nous disons « envers une faveur faite par choix » c'est-à-dire la faveur qu’une personne fait volontairement. Par contre, la faveur pour laquelle elle n’a en rien contribué, comme la beauté ou autre, son éloge porte alors le nom de félicitation et non de louange.

La différence entre la louange et le remerciement est que : la louange englobe la facilitation et la glorification d’une personne en évoquant ses mérites, que cela soit à cause d’une bienfaisance envers celui qui loue ou non. Alors que le remerciement ne se fait qu’envers la gentillesse de celui qu’on remercie.

 

De ce faite, la louange est plus large que le remerciement, car cela se fait tant envers les mérites que les bienfaisances. Allah est loué pour Ses Noms les plus beaux ainsi que pour ce qu’Il a créé à la fin et au commencement.

 

Ce pourquoi Allah dit :

 

« Louange à Allah qui ne s’est pas donné de fils »

Sourate 17 verset 111

 

Et :

 

« Louange à Allah qui créa les cieux et la terre»

Sourate 6 verset 1

 

Et autres versets…

 

Quant au remerciement, il ne se fait qu’envers une faveur, c’est donc plus spécifique que la louange sous cet aspect, mais il peut être fait du cœur, de la langue ou de la main, ce pourquoi Allah a dit :

 

« Ô famille de Dâoûd, oeuvrez par gratitude ! »

Sourate 34 verset 13

 

La louange, elle, ne se fait que du cœur et de la langue ; donc sous cet aspect c’est le remerciement qui est plus large que la louange : le remerciement est plus vaste dans ses formes alors que la louange est plus vaste dans ses causes.

 

La raison pour laquelle « La louange » fut définie par « la », c’est pour dire que toute forme de louange n’est que pour Allah et personne d’autre. Ce n’est pas difficile à concevoir pour ce qui concerne la création de l’homme, de l’audition et de la vue, du ciel et de la terre, ainsi que la subsistance ; il est évident que seul Allah peur être loué pour cela. Mais pour ce qui des choses pour lesquels on loue une créature, comme lorsqu’on fait l’éloge des pieux, des prophètes et des messagers, ou d’un bienfaiteur, surtout lorsque c’est envers toi qu’il est bon, eh bien tout cela revient à Allah dans le sens où c’est Lui qui a créé cette personne, et c’est Lui qui a accordé à cette personne ce bien qu’il t’a fait, qui a augmenté son amour envers lui, et d’autres grâces encore sans lesquels cette personne n’aurait jamais pu être louée pour ce qu’elle a fait. De ce faite, la louange ne revient qu’à Allah uniquement.

 

« À Allah, Seigneur des mondes.» Allah est le Nom de notre Seigneur, Le Très Haut et Sanctifié. Ce nom signifie : La divinité, Celui qu’on adore. Allah a dit :

 

« Il est Allah dans les cieux et sur la terre»

Sourate 6 verset 3

 

Cela veut dire « Il est Celui qui est adoré dans les cieux, et Celui qui est adoré sur terre. » :

 

« Il n’y a aucune créature dans les cieux et sur la terre qui ne se présentera pas devant Le Très Miséricordieux, en humble serviteur. »

Sourate 19 verset 93

 

« Le Seigneur» cela signifie : Le Roi qui dirige toute chose.

 

« ...des mondes» C’est un nom désignant toute chose autre qu’Allah. Tout ce qui est autre qu’Allah : un ange, un prophète, un démon ou autres : tous sont sous la seigneurie d’Allah, dominés et dirigés par Lui, dépendant de Lui. Tous se tournent vers Lui seul, Il n’a aucun associé dans cela : Il n’a besoin de rien et toute chose à besoin de Lui.

 

« Le Roi du jour du jugement.» Allah a donc mentionné dans la première sourate du Coran : Sa Divinité, Sa Seigneurie et Sa Royauté, comme Il le fit dans Sa dernière sourate :

 

« Dis : Je cherche refuge auprès du Seigneur des hommes, le Roi des hommes, le Dieu des hommes.»

Sourate 114, verset 1-3

Ce sont donc trois descriptions de notre Seigneur Très Haut et Sanctifié, qu’Il mentionna tous ensemble au même endroit du début du Coran, puis Il les mentionna au même endroit dans le dernier passage que tu entends du Coran.

 

 

 

 [Page 4/18]

 

 […]

 

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

(   http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/L-interpretation-de-la-Sourate---Al-Fatiha--.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/L-interpretation-de-la-Sourate---Al-Fatiha--.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher