Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 19:49

Les ruses de Satan envers les femmes !

Par l’imam Ibn Al-Jawzî 

 Les-ruses-de-Shaytan-envers-les-femmes--.jpg

Extrait du livre :

 

 

Il y a le fait que la femme verra la fin de ses menstruations après le lever du soleil, elle fera alors le ghusl après l’heure du ‘asr et priera uniquement la prière du ‘asr, alors qu’il était obligatoire pour elle de faire la prière du Dhuhr !


Parmi elles, se trouvent celles qui négligent le ghusl pendant deux jours, donnant comme excuse qu’elles doivent laver leurs habits.

 

Peut être qu’elle retardera le ghusl de la janâbah de la nuit jusqu’au lever du soleil. Et quand elle entrera dans la salle de bain, elle ne se couvrira pas et dira : « Moi et ma sœur, ma mère et mon esclave sont des femmes tout comme moi, donc pourquoi devrais-je me couvrir devant elles ?! » Et tout cela est harâm.


Il n’est pas permis à la femme de regarder ce qui se situe entre le nombril et les genoux d’une autre femme même s’il s’agit de sa fille ou de sa mère sauf si la fille est un enfant, mais lorsqu’elle atteint les sept ans elle doit être couverte et on doit se couvrir devant elle.

 

 […]

 

  [Page 2/3]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-ruses-de-Satan-envers-les-femmes-.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-ruses-de-Satan-envers-les-femmes-.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 19:45

Les intelligents.

Par l’imam Ibn Al-Jawzî 

 Les-intelligents--jpg

Extrait du livre :

 

 

On rapporte que ‘Abdel Malik Ibn Marwan demanda un jour au chef des armées comment reconnaissait-il les enfants intelligents qui pourraient devenir plus tard de bons commandants.

Il répondit que lorsqu'il voyait l'enfant dire a ses camarades lors du jeu :

 

« "Qui est avec moi?",

 

Il déduisait que cette enfant avec de grandes ambitions, tandis que lorsqu'il le voyait dire :

 

"Avec qui suis-je?"

 

Il détestait cette parole, car l'enfant était un domine. »

 

 

 […]

 

  [Page 2/2]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-intelligents.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-intelligents.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 19:07

L'homme parfait est celui chez qui la lumière de la Connaissance n'éteint pas la piété scrupuleuse.

Par l’imâm Aboû Hâmid Al-Ghazâlî At-Toûsî

L-homme-parfait-est-celui-chez-qui-la-lumiere--jpg 

 

Extrait du livre :

 

 

Voila l'homme parfait, celui dont on dit : « L'homme parfait est celui chez qui la lumière de la Connaissance n'éteint pas la piété scrupuleuse ». C'est pourquoi on ne le verra pas se permettre de négliger la moindre des limites tracées par la Loi, malgré la perfection de sa connaissance intérieure. C'est pourtant l'erreur de commise par certains de ceux qui ont suivis la voie spirituelle, et qui sont tombés dans l'antinomisme (ibâha), abandonnant une fois pour toutes la lettre des prescriptions légales. C'est ainsi qu'il y en a qui ne font plus la prière rituelle, sous prétexte qu'au fond d'eux-mêmes ils sont toujours en prière. C'est une erreur d'un autre genre encore, quand les plus stupides des antinomistes se complaisent dans des charlataneries telles que : « Allâh se passe de nos œuvres » ou « L'intérieur de l'homme est plein de choses immondes, dont il est impossible de se purifier », selon l'un d'eux, qui soutenait que, pour que l'ordre d'extirper la colère et la concupiscence, il ne fallait pas chercher à les éliminer. 

 

 

 

 […]

 

  [Page 2/2]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/L-homme-parfait-est-celui.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/L-homme-parfait-est-celui.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 18:48

Paroles de Sagesses.

Par l’imam Ibn Al-Qayyim

Paroles-de-Sagesses.jpg 

Extrait du livre :

Le peu de succès (de la part d'Allah), les mauvaises visions, ne pas avoir conscience de la vérité, la corruption du Cœur, la fainéantise lors du dhikr, perdre son temps, le dégoût envers la création, l'étrangeté entre le serviteur et Son Seigneur, faire en sorte que les invocations ne soient pas exaucées, la dureté du cœur, la fin de la bénédiction de ses provisions et de sa vie, l'absence de science, être couvert de dégradation, l'humiliation aux mains de l'ennemi, la poitrine serrée, une tristesse et un chagrin prolongés, une vie malheureuse de pauvreté, et une vie lugubre sont tous des résultats des péchés et de la négligence du rappel d'Allah, tout comme la moisson est le produit de l'eau et du feu.

 

Et le contraire de ces choses sont le résultat de l'obéissance à Allah.

 

 

Si ton esprit se libérait du « gouvernement » de tes passions, « l'état » reviendrait (dans ton esprit).

 

 

Tu es entré dans la demeure des passions, alors tu as mis ta vie en jeu.

 

Il fut dit un jour à un fervent adorateur d'Allah :

 

« Jusqu'à quand continueras-tu à épuiser ton âme ? »

 

Il répondit : « C'est sa relaxation que je recherche. » 

 

 

 

 

 […]

 

  [Page 3/5]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

(   http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Paroles-de-Sagesse.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Paroles-de-Sagesse.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 18:27

Les méditations d'Ibn Al Qayyim.

Par l’imam Ibn Al Qayyim

Les-meditation-d-Ibn-Al-Qayyim.jpg

Extrait du livre :

[…]

 

Puis il dit « mon toupet est dans Ta main ». C'est-à-dire que c'est Toi qui me diriges come Tu le veux, et je ne peux me diriger seul.


Comment pourrait se diriger seul celui dont l'âme est dans la Main de son Seigneur et Maître, dont le toupet est dans Sa Main, dont le cœur est entre deux de Ses doigts, et dont la vie et la mort, le succès et la perte, le salut et l'épreuve reviennent à Allah ta'ala ? Le serviteur ne possède rien de cela, au contraire il est sous l'emprise de son Seigneur plus encore que ne l'est l'esclave faible et méprisable. Son toupet est dans la Main de Celui qui le gouverne, le domine et le possède, il est sous Sa direction et Sa domination, et plus encore que cela !

 

Lorsque le serviteur réalise que son toupet et les toupets de tous les serviteurs sont dans la seule Main d'Allah et qu'Il les dirige comme Il veut, il ne craint plus (les créatures), n'espère rien d'elles et ne les considèrent pas comme ayant quelque pouvoir. Au contraire, il les voit comme des serviteurs dominés, dirigés, qui sont gérés et administrés par autrui.

 

Celui qui réalise ces choses en lui-même verra sa grande pauvreté et son besoin constant vis-à-vis de son Seigneur. Celui qui voit les gens de la sorte, ne demandera rien aux gens, et ne mourra pas ses attentes et espoirs en eux. Il restera ferme sur l'Unicité d'Allah, la confiance qu'il place en Lui et Sa seigneurie. C'est pour cela que Hûd aleyhi wa salam a dit à son peuple :

 

« Je place ma confiance en Allah, Mon Seigneur et le vôtre. Il tient tout être vivant par son toupet. Mon Seigneur est certes sur une voie droite. »

Sourate Hûd, verset 56  

Sa parole : « Ton jugement s'accomplit sur moi, et en toute justice ce que Tu m'as décrété se réalise. » comprend deux choses :

  •       Premièrement : la réalisation de ce qu'Il a prédestiné à Son serviteur.

 

  •       Deuxièmement : la louange et la justice d'Allah à qui appartient la royauté et la louange.

C'est la le sens de la parole de Son Prophète Hûd aleyhi wa salam : « Il tient tout être vivant par sont toupet. » Pui il dit : « Mon Seigneur est certes sur une voie droite. » C'est-à-dire qu'en plus d'être Celui qui possède, domine, dirige Ses serviteurs et tient leur toupet dans Sa Main, Il est sur une voie droite qui est la justice dans la manière dont Il les dirige. Il est donc sur une voie droite dans Ses Paroles, Ses actes, Sa prédestination, Ses ordres et interdictions, Sa récompense et Son châtiment. Tout ce dont Il nous informe est véridique, tout ce qu'Il a prédestiné est juste, tout ce qu'Il a ordonné est un bienfait, tout ce qu'Il a interdit contient un méfait. C'est par Son bienfait et Sa miséricorde qu'Il accorde une récompense à celui qui le mérite et c'est par Sa justice et Sa sagesse qu'Il châtie celui qui le mérite.



 

 

 […]

 

  [Page 8/19]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

(   http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-meditations-d-Ibn-Al-Qayyim.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-meditations-d-Ibn-Al-Qayyim.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 21:51

La Dureté du Cœur 

Par l’imâm Ibn Al-Qayyim Al-Djawziya

 

 La-durete-du-Coeur---Qaswatou-al-Qouloub.jpg

Extrait du livre :

[…]

 

Le serviteur n'est pas affligé d’une punition plus grande que le durcissement du cœur et l’éloignement d'Allah.


Le Feu a été créé pour fondre le cœur durci, ce cœur qui est le plus éloigné d'Allah parmi les cœurs. Si le cœur durcit, l'œil devient sec [et ne trouve aucune joie ou tranquillité].

 

Il y a quatre choses, qui si on transgresse leurs limites, durcissent le cœur :

 

*       la nourriture,

*      le sommeil,

*      les discours

*      et de trop se mélanger aux gens.


Un corps affligé par la maladie ne tire aucune nourriture de l'alimentation et de l'eau et de la même façon un cœur de malade ne profite pas de l'avertissement ou de l'exhortation.

 

Quiconque désire purifier son cœur doit préférer Allah à ses désirs.

Le cœur qui s'accroche à ses désirs est voilé d'Allah en fonction de la force de son attachement. Les cœurs sont les navires d'Allah sur Sa terre, c’est pourquoi les plus aimés parmi eux sont ceux qui sont les plus tendres, purs et résistants à l’égarement.


« Vraiment, Allah a des navires parmi les gens de la terre et les navires de votre Seigneur sont les cœurs de Ses serviteurs pieux et les plus aimés (par Lui) d'entre eux sont les plus doux et les plus tendres »

Les transgresseurs occupent leurs cœurs avec la poursuite de ce monde.

Si seulement ils les avaient occupés avec Allah et la recherche l'au-delà, ils auraient réfléchi à la signification de Ses Mots et de Ses Signes qui sont témoins dans la création.

Leurs cœurs seraient retournés à leurs propriétaires (dans les poitrines où ils résident) portant une merveilleuse sagesse et des perles de bienfaits.

Quand on nourrit le cœur avec le dhikr, sa soif est étanchée par la contemplation et il est nettoyé de la corruption, il sera témoin de choses remarquables et merveilleuses et sera inspiré par la sagesse.

 

Il n’est pas donné à tout individu doté de science, de sagesse et qui en porte l’habit d’être parmi ses gens.

Plutôt les Gens de Science et de Sagesse sont ceux qui ont insufflé la vie dans leurs cœurs en tuant leurs désirs.

Quant à celui qui a détruit son cœur et a préféré ses désirs, la science et la sagesse sont privés de sa langue.

La destruction du cœur arrive par la possession du sens de la sécurité et la négligence.


Le cœur est fortifié par la crainte d'Allah et le dhikr.


Si le cœur renonce aux plaisirs de ce monde alors il sera dirigé vers la poursuite du bonheur de l'au-delà et il sera parmi ceux qui y appellent.

Si le cœur se satisfait des plaisirs de ce monde le bonheur de l’au-delà cesse d'être poursuivi.


Désirer Allah et Sa rencontre ressemble à une douce brise soufflant sur le cœur, chassant le désir brûlant de ce monde.

Quiconque fait que son cœur se précipite vers son Seigneur se trouvera calme et tranquille et quiconque l'envoie parmi les gens sera dérangé et excessivement perturbé.

 

Ceci parce que l'amour d'Allah ne peut jamais entrer dans un cœur qui contient l'amour de ce monde, et ce jusqu’à ce que le chameau ne passe par le chas de l’aiguille.

 

C’est pourquoi le serviteur le plus aimé d’Allah est celui qu'Il place dans Sa soumission, qu'Il choisit pour Son Amour, dont Il purifie l’adoration pour Lui, qui Lui consacre sa vie, sa langue pour Son dhikr et ses membres à Son service.

Le cœur devient malade comme le corps devient malade et son remède réside dans le repentir et la recherche de la protection du mal.

 

Il devient rouillé comme un miroir devient rouillé et il est poli par le dhikr.

Il devient nu comme le corps devient nu et son ornement vient par la taqwa. Il devient affamé et assoiffé comme le corps devient affamé et assoiffé et sa faim et sa soif sont rassasiées par la science, repentir et la soumission à Allah.

 

 

 

 

 [Page 3/19]

 

 […]

 

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

(   http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/La-Durete-du-Coeur.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/La-Durete-du-Coeur.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

 

Repost 0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 21:20

Le remède du cœur pour une Prière exaucée 

Par l’imâm Abû Hâmid Muhammad Al Ghazâlî At Tûsî

 

 Le-remede-du-coeur-pour-une-priere-exaucee.jpg

 

Extrait du livre :

[…]

 

Croire en Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) n'a de sens que si le désir de glorifier [Allâh] et que les sentiments de crainte et d'espérance, de révérence et d'humiliation face à une telle Grandeur, devant tant d'imperfections humaines, sont présents. Il suffit d'éprouver une seule fois de tels sentiments, que chaque croyant ressente aussi fortement que ses convictions le sont, pour qu'ils restent à jamais dans le cœur, sauf de temps à autre, à l'occasion d'une prière par exemple, où le cœur et le désir de se confier à Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) sont absents, et l'attention retenue par des idées impromptues. Le croyant ne peut être détourné de sa prière autrement. Seules des idées impromptues réussissant à fixer son esprit y parviennent. Aussi, l'absence du cœur ne peut être guérie qu'en éliminant de telles pensées. Ce qui nécessite d'en étudier les causes, toutes origines confondues, quelles soient de nature intérieure ou extérieure.


Les causes extérieures se rapportent à ce qui attire les sens et l'attention au point que des pensées naissent l'une après l'autre jusqu'à accaparer ainsi l'esprit. Ces causes n'agissent pas sur tout le monde. Ceux qui éprouvent un grand désir de prier et qui accordent une grande importance à la prière échappent à leur emprise.

 

Pour les autres, le remède est de baisser le regard, de prier dans des pièces obscures, de garder les mains libres, de se rapprocher des murs avoisinants pour réduire le champ de vision, et d'éviter de prier dans les rues ou dans les endroits dont les décors sont susceptibles de retenir l'attention. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle des dévots adoraient Allâh (qu'Il soit glorifié et exalté) dans des petites pièces obscures juste assez grandes pour se prosterner, tandis que d'autres, plus forts, se rendaient à la mosquée le regard baissé, où ils priaient sans rien voir d'autre que l'endroit où ils se prosternaient, car la plénitude de la prière nécessitait selon eux de ne pas savoir qui se trouvait à leur gauche ou à leur droite. Dans le même ordre d'idées, Ibn 'Umar (qu'Allâh les agrée) enlevait toute épée, tout livre, et tout écrit du lieu où il voulait prier.

 

 

 

 [Page 2/4]

 

 […]

 

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

(   http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Le-remede-du-coeur-pour-une-Priere-exaucee.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Le-remede-du-coeur-pour-une-Priere-exaucee.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 22:25

Médite sur ce qu’IL a créé... 

Par l’imâm Al Ghazali

 

 Medite-sur-ce-qu-IL-a-cree.jpg

Extrait du livre :

[…]

 

Observe comment Allah a créé des instruments pour mouvoir les os. Ces instruments sont les muscles. Il a crée 529 muscles dans le corps de l’homme. Le muscle est composé de chair, de nerfs et de ligaments. Il est de taille et de forme différente selon son emplacement et son rôle. 24 muscles sont pour la mobilité de l’œil et des paupières. S’il en manque un seul, l’œil ne sera plus l’œil. A chaque organe correspond un nombre déterminé. Le nombre de nerfs, veines et artères est encore plus étonnant. Un exposé serait trop long.

On peut méditer sur ces organes séparément ou sur l’ensemble du corps. Les merveilles qu’on découvre dans les organes apparents sont moindres que celles qui existent dans ceux qu’on ne peut percevoir par les cinq sens. Tout cela est une création du Tout-Puissant à partir d’une goutte d’eau sale. Celui qui crée cela d’une goutte d’eau, qu’a-t-Il pu créer donc dans le Royaume des cieux et des astres et quelle sagesse a-t-Il mise dans la disposition, les formes, les quantités, le nombre, l’agencement, la diversité et l’alternance du lever et du coucher ? Ne pense pas qu’il y ait une seule parcelle du Royaume des cieux qui ne soit pas créée sans raison. N’importe quelle parcelle de ce royaume est d’une création plus sage, d’une construction plus précise et contient plus de merveilles que le corps humain. Tout ce qui est sur terre n’a aucune commune mesure avec les merveilles des cieux. C’est pour cette raison que le Seigneur dit :

« Étiez-vous donc plus difficiles à créer que le ciel? Et pourtant Dieu l’a édifié,  en a élevé la voûte avec une parfaite harmonie,
en a assombri la nuit et en a fait sortir le jour avec sa clarté »

(Sourate an-Nazi`ât, verset 27-29)

 

 

 

 [Page 3/5]

 

 […]

 

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

(   http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Medite-sur-ce-qu-IL-a-cree--docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Medite-sur-ce-qu-IL-a-cree--pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

 

Repost 0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 22:01

Kitâb Al-Fawa'id 

Par l’imâm Ibn Al-Qayyim Al-Jawziya

 

 Kitab-Al-Fawa-id.jpg

Extrait du livre :

 

[…]

 

 

 

Un être raisonnable ne peut s’attacher à la vie d’ici bas

 

Lorsque tu vois que les âmes vaines, vides de toute volonté et désir de satisfaire Allah, s’attachent à ce bas monde et que le bas monde s’attache à elles, alors abandonnent les à leur sort car c’est tout ce qu’elles méritent, corrompues qu’elles sont .Ne les envient pas pour cela, car les biens de ce bas monde sont éphémères et se dissipent rapidement. Les âmes y restent donc attachées bien que le bas monde se détache d’elles, ce qui est une torture aussi douloureuse que l’attache est fort. Seuls restent les désirs et la volonté de profiter du monde matériel, bien que l’âme sache pertinemment qu’elle est dans l’impossibilité d’assouvir ses désirs et plaisirs.

Si les êtres raisonnables se figuraient la douleur et la détresse que cela pouvait engendrer, ils s’empresseraient de couper ces attaches comme ils le feraient pour des substances néfastes pour le corps humain. Malgré tout, tout être humain doit faire face à ces épreuves, même si son cœur et sa volonté sont liés à l’objectif  ultime la satisfaction d’Allah. Et c’est d’Allah que nous implorons l’aide.

 

 

Le don et la privation

 

La droiture, la miséricorde, et toutes leurs implications que sont la grâce et les bienfaits, découlent de l’attribut divin de don. Quant à l’égarement, le châtiment et ce qu’ils impliquent, ils découlent de l’attribut divin de privation. Les créatures d’Allah évoluent donc au gré de Ses dons et de Ses privations, qui ne se produisent que par sagesse infinie, pouvoir illimité, et louange absolue. Et il n’y a de divinité en droit d’être adoré qu’Allah.

 

 

Les méfaits du mensonge

 

Prends garde à ne jamais mentir, car le mensonge corrompt la vision que tu as des choses, de même qu’il corrompt les informations que tu transmets et enseignes aux gens. En effet, le menteur fait croire à l’existence de l’inexistant et vice versa. Il fait croire que le vrai est faux, que le faux est vrai, que le bien est mal et que le mal est bien. Le menteur corrompt donc sa propre vision des choses ainsi que ses connaissances, ce qui est une punition consécutive à ses mensonges. Non content de cela, le menteur fait s’imaginer des choses à ceux qui en sont dupes et se laissent impressionner, en corrompant la conception qu’ils ont des choses et leurs connaissances .L’âme du menteur se détourne de la réalité existante pour tendre vers le néant, préférant le faux. Si sa capacité à concevoir les choses et ses connaissances qui sont le fondement de tout acte volontaire se corrompent, ses actes seront tout aussi corrompus, et le mensonge se transmettra à ses œuvres et se manifestera par leur biais, de la même façon qu’il se manifeste par la langue. Le menteur ne tire donc profit ni de sa langue ni de ses actes.


C’est pour cette raison que le mensonge est le fondement de la perversion comme l’a dit le prophète sallallahu ‘alayhi wa sallam : « Le mensonge mène à la perversion, et la perversion mène à l’enfer. ». La première chose à laquelle se transmet le mensonge est la langue qu’il corrompt. Puis le mensonge se transmet aux membres et corrompt leurs actes comme il a corrompu les propos de la langue. Le mensonge se diffuse ainsi de manière globale dans les propos, les actes et les attitudes. La corruption s’enracine alors, menant le menteur à sa perdition, à moins qu’Allah ta’ala ne le sauve par le remède de la véracité qui éradiquera ce mal à la racine.

C’est pour cela que le fondement de tous les actes du cœur est la véracité. Quant à leurs opposés que sont l’ostentation, la prétention, l’arrogance, la fierté, la gloriole, la vanité, l’orgueil, l’impuissance, la paresse, la lâcheté, la bassesse et autres vils caractères, ils sont tous issus du mensonge. Ainsi, tout acte de bien qu’il soit apparent ou caché est motivé par la véracité. Parallèlement, toute mauvaise action qu’elle soit apparente ou cachée est motivée par le mensonge.


Allah ta’ala punit le menteur en l’empêchant de parvenir à protéger ses intérêts et d’atteindre ce qui lui est bénéfique. Il récompense les véridiques en les aidant à réaliser leurs intérêts dans ce bas monde et dans l’au delà. Les intérêts de la vie d’ici bas et de l’au delà ne se réalisent jamais aussi bien que par la véracité. Quant aux dégâts et dommages des deux mondes, ils ne se produisent jamais mieux que par le biais du mensonge. Allah ta’ala dit :


« O vous les croyants ! Craigniez Allah et soyez avec les véridiques » 

(Sourate At Tawbah verset 119)

 

« Allah dira : Voilà le jour ou leur véracité va profiter aux véridiques » 

(Sourate Al Mâ’idah verset 119)


« Puis, quand l’affaire fut décidée, il aurait mieux valu pour eux de se montrer véridiques vis à vis d’Allah » 

(Sourate Muhammad verset 21)


« Et parmi les bédouins, certains sont venus demander d’être dispensés (du combat). Et ceux qui ont menti à Allah et à Son messager sont restés chez eux. Un châtiment douloureux affligera les mécréants parmi eux. » 

(Sourate At Tawbah verset 216)

 

 

 [Page 47/125]

 

 […]

 

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Kitab-Al-Fawa-id.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Kitab-Al-Fawa-id.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 20:58

Lettre au disciple 

Par l’imâm Abu Hamid al Ghazalli

 Lettre-au-disciple.jpg

 

Extrait du livre :

[…]

 

 

 

Mon fils ! Connaissance sans pratique est folie! Pratique sans connaissance, inutilité. Sache que si la science ne téloigne pas aujourdhui des choses défendues et ne tinvite pas à la soumission, elle ne te gardera pas davantage demain du feu de l’Enfer. Ne mets pas en pratique tes connaissances aujourdhui et tu diras demain au jour de la Résurrection, si tu nes pas parvenu à rattraper les jours passés:

 

Laisse-nous retourner sur terre. Nous y ferons le bien

(Coran, XXXII, 12).

 

On te dira: Imcile, mais tu en viens !

 

Mon fils ! Affermiston esprit, déroute ton âme et mortifie ton corps, car latombe est la demeure et lepeuple des cimetières tattend. Garde-toi bien darriver chez eux sans viatique. ABakr as- Siddîq -qu’Allah l’agrée- dit: Les corps sont une cage ou untable: Demande-toi ce quest le tien. Si tu es du nombre des oiseaux célestes, quand tu entendras battre le tambour qui te rappellera à ton Seigneur, tu tenvoleras à tire dailes jusquau plus haut degré du Paradis; comme le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit: Le trône du Clément a tremblé à la mort de Sa d bin Muadd”.

 

Par contre, malheur à toi, si tu es du nombre des bestiaux, suivant la parole du Tout-Puissant:

 

Ceux-là sont comme des bêtes.

(Coran, VII, 178)

 

Que dis-je :

ils sont plus égarés encore

(Coran, VII, 178)

 

Ne crois donc pas être en sûreté lors de tonpassage du fond de la maison terrestre au fond de l’ame du Feu. — On raconte quAl-Hasan al-Basrî -qu’Allah lui fasse Miséricorde- a demandé un jour un verre deau frche; lorsquil eut saisi le verre, il perdit connaissance et le verre tomba. Ranimé, on lui dit: Quas-tu ô ASaîd?” Il répondit: “Je me suis rappelé le désir des habitants de lEnfer lorsquils crient à ceux du Paradis:

 

Répandez sur nous un peu deau, ou un peude vos joies célestes!

(Coran, VII, 50)

 

Mon fils ! S’il te suffisait davoir la science abstraite, sans les œuvres, la voix divine irait crier en vain: Y a-t-il quelquun qui appelle, qui implore, qui se repent ?On raconte quun groupe de Compagnons du Prophète-salla Allahou ‘alayhi wa salam- cita le nom dAbdallah Bin Omar devant le Prophète, qui dit ? Ce serait un excellent homme s’il priait la nuit. Il dit aussi à lun de ses Compagnons: Ami, ne dors pas trop la nuit, car celui qui dort trop la nuit se retrouve démuni le jourde la Résurrection !

 

Mon fils ! cite le Coran, la nuit. Cest là une œuvre pie” : cest une injonction. —

 

A l’aurore, ilsétaient déjà en prière, ils demandaient pardon

(Coran, XVII, 81.)

 

C’est une action de grâces.

 

Etceux qui implorent le pardon dAllahu taâlâ au lever de l’aurore

(Coran, LI, 18.)

 

 

 

 

 

 [Page 6/17]

 

 […]

 

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Lettre-au-disciple.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Lettre-au-disciple.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher