Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 17:51

 

La perfection et l’épanouissement de la foi.

 

L’imam Ibn Al-Qayyim

 La-perfection-et-l-epanouissement-de-la-foi.-copie-1.jpg

Extrait du livre :

 

[…]

 

La guidance et l'unicité de Dieu sont les grandes causes de l'épanouissement de la poitrine, tandis que l'associanisme et l'égarement sont les principales causes de son étroitesse et sa gène.


Parmi les causes qui apaisent le cœur : 

 

1. La lumière que Dieu jette dans le cœur du serviteur (l'homme) qui est la lumière de la foi (iman). Elle apaise la poitrine et l'élargit, ainsi le cœur se réjouit. Quand cette lumière est perdue du cœur du croyant, celui-ci devient étroit, gêné et dans une prison la plus étroite et la plus difficile. Al-Tarmidi a rapporté, dans son Jami’, que le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « Quand la lumière entre dans le cœur, il s'élargit et s'apaise. On lui demanda : ô messager de Dieu! Quel en est le signe? Il -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : le désir ardent du monde de l'éternité (l'au-delà), l'hostilité du monde trompeur (d'ici-bas) et la préparation à la mort avant son avènement ». Le degré de l'épanouissement de la poitrine de l'homme est proportionnel à l'intensité de la lumière qui l'a atteint. La lumière substantielle apaise, également, le cœur de même que l'obscurité physique le rend étroit.

 

2. La science. Elle apaise le cœur et l'élargit à tel point qu'il serait plus large que le monde, de même que l'ignorance lui cause l'étroitesse, le blocage et l'enchaînement. Au fur et à mesure que la science d'un homme s'élargit, son cœur s'apaise et s'élargit également. Il ne s'agit pas de toute science, mais uniquement de celle laissée par le messager de Dieu -salla Allahou ‘alayhi wa salam- laquelle est la science utile. Ses gens ont les cœurs les plus apaisés et élargis parmi les hommes, les comportements les plus nobles et les vies (savoir-vivres) les plus purs.

 

3. Le repentir à Dieu, son amour de tout cœur, la hâte à Lui et la réjouissance de Son adoration. Rien d'autre que cela, n'est plus apaisant du cœur de l'homme, au point qu'il se dit, parfois : "Si je suis au Paradis dans un tel état, j'aurai, donc, une vie agréable". L'Amour a un effet très surprenant sur l'épanouissement de la poitrine, le fait d'être en bonne humeur et la tranquillité de l'esprit, mais seul le connaît celui qui l'a déjà ressenti. Plus fort et intense est l'Amour, plus le cœur est large et apaisé et ne s'oppresse qu'à la vue des oisifs désœuvrés, car leur vue est un fétu dans son œil et leur fréquentation est une fièvre pour son âme. Et parmi les principales causes de serrement de la poitrine : le fait de se détourner [des enseignements] de Dieu, l'attachement du cœur à autre que Lui, l'oubli de Son rappel et l'Amour d'autre que Lui. Car quiconque aime autre chose que Dieu, est puni avec cette même chose, et son cœur est emprisonné de l'Amour de cet autrui. Ainsi, il n'y aura personne plus malheureux, plus inquiet, dont la vie est la plus difficile et le cœur est le plus malade que lui! Ils sont, donc, deux Amours dont l'un est le Paradis de ce monde ici-bas, la joie de l'esprit, la réjouissance du cœur, le délice de l'âme, sa manne du ciel, sa panacée, et même sa vivacité et sa consolation. Celui-ci est l'Amour de Dieu Seul, de tout cœur, avec une attirance de toutes les forces des élans [du cœur], de la volonté et de l'attachement à Lui. L'autre Amour est un supplice de l'âme, une angoisse, un emprisonnement du cœur et une oppression de la poitrine, et c'est aussi la cause du malheur, de l'ennui et de la peine. Celui-ci est l'Amour d'un autre que Dieu !

 

 

 

 […]

 

  [Page 2/4]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

(   http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/La-perfection-et-l-epanouissement-de-la-foi.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/La-perfection-et-l-epanouissement-de-la-foi.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 17:02

 

La foi du croyant.

 

L’imam Ibn Taymiyyah

 La-foi-du-croyant.jpg

Extrait du livre :


[…]

 

Al Iman (la foi) que Dieu nous commande d'avoir et qui constitue un trait majeur des fidèles croyants, peut être atteinte de différentes façons.


La première manière d'augmenter son Iman, c'est en pratiquant son embellissement complet et en observant un rapport détaillé, ainsi qu'en observant les commandements de Dieu; et c'est une obligation pour tout le genre humain que de croire en Dieu et en Son Messager -salla Allahou ‘alayhi wa salam-, et c'est aussi une obligation pour toute la communauté que d'avoir confiance en ce que le Messager a ordonné. Il est bien connu que ce qui était obligatoire au départ a changé par rapport à ce qui est exigé après la Révélation du Saint Coran.

 

Par conséquent, contrairement à celui qui ne connaît rien concernant l'Islam, celui qui connaît le Coran et la Sunna, et leurs significations est forcé d'avoir un Iman détaillée. En effet, si un homme croit en Dieu et en Son Messager -salla Allahou ‘alayhi wa salam-, aussi bien intérieurement qu'extérieurement, et qu'il meurt avant de connaître les lois de la religion ; il sera mort en tant que croyant. Ses obligations et les actions qu'il a commises sont différentes de l'Iman de celui qui connaît les lois islamiques, qui croit en elles et qui œuvre pour les accomplir. Al Iman de ce genre de personnes est plus complète, en accord avec les actes obligatoires et actuels. En effet, ce qu'il accomplit conformément à ces obligations lui donne une Foi plus complète et ce qu'il fait est aussi considéré comme plus complet.

 

Allah le Très-Haut dit :

 

« Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui de Dieu, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d'une chute ou morte d'un coup de corne, et celle qu'une bête féroce a dévorée - sauf celle que vous égorgez avant qu'elle ne soit morte -. (Vous sont interdits aussi la bête) qu'on a immolée sur les pierres dressées, ainsi que de procéder au partage par tirage au sort au moyen de flèches. Car cela est perversité. Aujourd'hui, les mécréants désespèrent (de vous détourner) de votre religion : ne les craignez donc pas et craignez-Moi. Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée l'Islam comme religion pour vous. Si quelqu'un est contraint par la faim, sans inclination vers le péché... alors, Dieu est Pardonneur et Miséricordieux. »

[Sourate Al Ma‘ida 5 : 3]

 

 

 

 […]

 

  [Page 2/7]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

(   http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/La-foi-du-croyant.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/La-foi-du-croyant.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 16:52

 

Confession de foi.

 

L’imam Dhahabi

 Confession-de-foi.jpg

Extrait du livre :


[…]

 

La foi dans les anges, c'est confesser l'existence de « Serviteurs honorés. Ils ne Le devancent point par la Parole et ils agissent sur son ordre. Il sait ce qui est entre leurs mains et derrière eux et ils n'intercéderont que pour ceux qu'il a agréés et qui, de la crainte qu'il inspire, sont pénétrés ».


La foi dans les Envoyés, c'est confesser qu'ils ont été véridiques dans ce qu'ils ont annoncé de Dieu Très-Haut. Dieu les a secondés par les miracles attestant leur véridicité ; et qu'ils ont reçus de Dieu leur mission et qu'ils exposèrent aux gens jouissant de leur pleine responsabilité (mukallaf) ce que Dieu leur avait ordonné, qu'il fallait les honorer et ne point faire de distinction entre eux.

 

La foi dans le Jour dernier, c'est confesser le Jour de la résurrection et ce qui en fait partie: le retour à la vie après la mort, la résurrection (nashr), le Rassemblement eschatologique (hashr),  la Reddition des comptes (hisâb),  la Balance, le Pont Sirât, le Jardin et le Feu;  que tous deux sont maison de Récompense et de Châtiment pour les Bienfaisants et les Malfaisants. C'est confesser tout ce qui est rapporté de sain à ce sujet dans la Tradition.

 

 

 

 […]

 

  [Page 2/3]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

(   http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Confession-de-foi.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Confession-de-foi.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 20:04

La crainte : "Al Khawf" 

 

 La-crainte---Al-Khawf.jpg

Extrait du livre :

[…]

 

 Qu'est-ce que la Crainte ?

 

Le Shaykh Al-Islâm Ibn al-Qayyim -qu’Allah lui fasse Miséricorde-  dit, dans son Madârij as-Sâlikîn, au sujet de la crainte (al-khawf) :

 

« Il faut dire que les mots arabes wajalkhawfkhashyahrahbah qui connotent tous le sens de la peur et de la crainte sont des termes proches quant au sens, mais ils ne sont pas synonymes. Par exemple, si al-khawf est un terme général qui désigne la peur, al-khashyah est plus spécifique. Elle s'applique surtout à la crainte d'Allah par les savants. Allah ta`âlâ a dit :


« ...Parmi les serviteurs d'Allah, les savants sont seuls à Le craindre... »

(Sourate 35, Verset 28)

 

Donc c'est une crainte à laquelle se mêle connaissance. Le Prophète salla-Llâhou `alayhi wa sallam a dit : « Je suis, d'entre vous, celui qui est le plus pieux devant Allah et celui qui Le craint le plus. » 

Quant à la rahbah, c'est la crainte doublée d'application à fuir ce qui est mauvais. En ce sens, elle est le contraire d'al-raghbah (le désir et l'aspiration) qui est le transport du coeur vers ce qu'il désire. 

Quant au wajal, c'est le trouble du coeur et son ébranlement à l'évocation de Celui qu'il craint. 

Et la haybah, c'est une crainte mêlée d'estime et de vénération. Elle est souvent inspirée par l'amour et la connaissance. » Fin de citation.  

 

Quant à lui, Abou Hâmid Al-Ghazâlî  -qu’Allah lui fasse Miséricorde- dit dans Crainte et Espoir :

« Sachez que la crainte est l'expression de la souffrance et de la brûlure que ressent le cœur à l'appréhension d'un mal à venir. » Fin de citation.

 

Sheikh-al-Islam Ibn Qoudâma Al-Maqdisi va dans le même sens dans son Moukhtaçar minhâj al qâçidîn :


« Sache que la crainte est une sorte de souffrance du coeur et sa brûlure à cause de l'appréhension d'un mal futur.  C'est comme dans le cas de celui qui commet un forfait contre un roi et qu'ensuite il tombe dans les mains de ce roi : Il craint d'être tué tout en envisageant la possibilité d'une grâce. Mais la souffrance de son coeur sera en fonction de l'ampleur de la connaissance qu'il possède sur les motifs qui conduisent à son exécution, de la gravité de son forfait, et son effet sur le roi. Inversement, plus la connaissance est faible, plus la crainte est faible. La crainte peut aussi ne pas être motivée par un forfait mais par la qualité de celui qui intimide, Sa Puissance et Sa Majesté, dans la mesure où le serviteur sait que si Allah ta`âlâ veut faire périr les deux mondes, il ne s'en soucie guère et rien ne l'empêche de le faire.


Donc, la crainte du serviteur dépend de la connaissance des défauts de son âme, de la Majesté et de la Richesse d'Allah ta`âlâ et du fait qu'on ne L'interroge pas sur ce qu'Il fait. » Fin de citation.

 

 […]


  [Page 2/8]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

(   http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Al-Khawf.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Al-Khawf.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher