Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 17:50

La croyance de Ahl Sounna sur les Nobles Compagnons [as-Sahâba al-Kirâm]

Les-Compagnons---As-Sahaba.jpg

Extrait de l’introduction du livre

Introduction

 

Louange à Allâh le Maitre du Trône Sublime qui fit descendre du ciel le Livre sur Son serviteur, et en fit un guide et un avertisseur, un orienteur pour celui qui s’y cramponne.

 

Louange à Allâh le Majestueux, le Très-Haut qui a élevé au niveau des étoiles les Compagnons du Prophète et en a fait un moyen par lequel on trouve son chemin dans l’obscurité.

 

Louange à Allâh Seigneur des mondes qui les a loués dans Son Livre à plusieurs reprises et montré leur mérite :

 

« Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable  et croyez à Allah. »

(Sourate 3, verset 110)

 

« Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés et les  Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et  ils l'agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et  ils y demeureront éternellement. Voilà l'énorme succès ! »

(Sourate 9, verset 100)

 

« Allah a très  certainement agréé les croyants quand ils t'ont prêté le serment d'allégeance sous  l'arbre. Il a su ce qu'il y avait dans leurs coeurs, et a fait descendre sur eux la  quiétude... »

(Sourate 48, verset 18)

 

Et enfin, Louange à Allâh qui a inspiré à son Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- de dire en parlant des Nobles Compagnons : « Seul un vrai Croyant les aime et seul un hypocrite les déteste. Celui qui les a aimés est aimé par Allah et celui qui les a détestés est détesté par Allah » [Rapporté par Al-Boukhâri et Mouslim]

 

[...]



Extrait du livre :

 

 

Définition du compagnon [Sahâbi]

 

 

Ibn Hajar ‘Asqalani -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit: « Et la plus juste (définition du Compagnon de l'Envoyé) à laquelle je me suis arrêté, est : le Compagnon est celui qui a rencontré le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm-, Dieu l'a béni et salué, croyant en lui (au moment de la rencontre) et qui mourut en musulman. Celui qui l'a "rencontré" inclut à la fois celui qui l'a côtoyé longuement ou brièvement, celui qui a rapporté de lui (des hadith) et celui qui n'a pas rapporté, celui qui a participé avec lui à des expéditions et qui n'a pas participé, celui qui l'a vu de ses yeux, même non rapproché de lui et celui qui n'a pu le voir en raison d'un empêchement comme la cécité. »

 

Donc pour résumer : « Un Compagnon (sahâbi) est toute personne qui, en étant musulmane, a rencontré le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- durant sa vie et qui est morte avec la foi. ». C’est également l’avis de l’Imam Ibn Taymiyya dans Majmou‘ al-Fatâwâ.

 

 

Ils sont les meilleurs des gens après les prophètes

 

Allâh -Ta‘âlâ- a dit :

 

« Les tout premiers (croyants) parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Dieu les agrée, et ils l'agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l'énorme succès ! »

(Sourate 9, verset 100)

 

« Dieu a très certainement agréé les croyants quand ils t'ont prêté le serment d'allégeance sous l'arbre. Il a su ce qu'il y avait dans leurs coeurs, et a fait descendre sur eux la quiétude.. »

(Sourate 48, verset 18)

 

Ibn Hazm -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Dieu nous a informé qu'Il savait ce qu'il y avait dans leur cœur, et qu'Il avait fait descendre la paix sur eux, il n'appartient donc à personne de douter des compagnons » [Source : Al-Mouhalla, tome 4, page 148]

 

 

 

 […]

 

  [Page 3/20]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/3/La-croyance-de-Ahl-Sounnah-envers-les-Compagnons.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/3/La-croyance-de-Ahl-Sounnah-envers-les-Compagnons.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 17:25

La Tahâwîyya ou la profession de foi des sunnites

Par l’Imâm Aboû Dja ‘far at-Tahâwî

[Commentaire de l’Imâm Ibn Abî Al-‘Izz al-Hanafî] 

La-Tahawiyya.jpg 

 La Tahâwîyya est le nom attribué à l'épître rédigée par l'imam Abû Dja'far at-Tahâwî mort en 321 de l’Hégire -qu’Allâh lui fasse Miséricorde-. Une épître qui se veut être un exposé rappelant les fondements de la foi et de la religion, tels qu'ils ont été définis et enseignés par le Messager d'Allah -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- à ses compagnons, qui à leur tour l'ont enseigné à la génération suivante -qu'Allâh soit satisfait d'eux tous-. Ces trois générations, qualifiées par le Prophète comme étant les meilleures générations de la communauté, puis tous ceux qui auront hérité de leur compréhension de la religion, sont des sunnites (Ahl as-sunna wal djama‘a).

 

Le Sunnisme est une voie du juste milieu, simple et claire, mais également un facteur d’union. C’est une voie qui exhorte le croyant à servir le Seigneur avec connaissance et clairvoyance, à se comporter envers les êtres avec sagesse, justice et compassion.

 

Quant à l’épître de l’Imâm at-Tahâwî -qu’Allâh lui fasse Miséricorde-, celle-ci fut mainte fois commentée. Cela dit, le meilleur commentaire qui lui fut consacré a ce jour est celui de l’éminent savant Ibn Abî Al-‘Izz Al-Hanafî, mort en 792 de l’Hégire -qu’Allâh lui fasse Miséricorde-. Un commentaire exceptionnel qui se maintient dans une perspective purement sunnite et qui sans doute demeurera une référence. Ce commentaire a été repris en partie dans le présent travail.



Extrait du livre :

 

[2] - Il n'y a rien qui Lui soit semblable.


Commentaire


Les sunnites sont unanimes sur le fait que rien n'est semblable à Dieu lui-même, ainsi qu'à ses attributs et ses actes. Le Qur'an ainsi que la raison pure (‘Aql as-sarîh) nient catégoriquement toute description des créatures par les spécificités du Seigneur ou la comparaison des particularités des créatures avec les attributs de Dieu.

a) Arguments Coraniques :


La Partie suivante du verset :

 

« Il n'y a rien qui Lui soit semblable », est une réfutation des propos anthropomorphistes. La deuxième partie : « ... Et Il est Celui qui voit et qui entend », est une réfutation des propos niant les attributs divins.

 

b) Arguments rationnels

 

Il est connu du point de vue rationnel, que le genre d'être existant est soit absolu, soit relatif. Soit, il est éternel, ayant toujours existé, soit, il est temporel, existant après n'avoir pas existé. Soit, il est une créature nécessitant un créateur, soit, il n'est pas une créature ne nécessitant pas de créateur. Soit, il est dépendant de quelque chose d'autre, soit, il est indépendant. Cela dit, le relatif en peut exister que par ce qui est absolu. Le temporel ne peut avoir lieu sans l'éternel. La créature ne peut exister sans le créateur. L'être dépendant ne peut subsister sans l'être indépendant. Cette opposition binaire implique nécessairement l'existence d'un être absolu, existant de toute éternité, créateur, indépendant de tout. Tout être que celui-ci, ne peut-être que l'opposé.


D'autre part, on apprend par la réalité et par l'évidence, qu'il existe un type d'être temporel qui existe après n'avoir jamais existé. Le temporel ne peut être absolu ou existant de toute éternité, ni créateur de ce qui l'entoure, ni indépendant de tout. Il s'avère qu'il existe nécessairement deux types d'êtres: l'un nécessaire, l'autre contingent. L'un éternel, l'autre temporel. L'un absolu, l'autre relatif. L'un créateur, l'autre créature. Un point sur lequel ils s'accordent tous les deux, est que chacun d'eux est une chose qui existe réellement et absolument. Il n'est pas ignoré également que dans leur nature, ils ne peuvent être semblables ou identiques. S'il en était ainsi, ils seraient identiques dans le caractère nécessaire, le caractère possible ou impossible. Pour l'un-deux, la prééternité est obligatoire et existe par lui-même. Pour l'autre la prééternité n'est pas obligatoire et n'existe pas par lui-même. L'un est créateur, l'autre ne l'est pas. L'un indépendant, l'autre dépendant.

 

S'ils se ressemblaient, il aurait fallut que chacun d'eux ait une antériorité à la fois nécessaire et contingente, qu'il soit à la fois absolu et relatif, créateur et non-créateur, indépendant et dépendant. La similitude impliquerait l'union des opposés. Il s'avère ainsi que la similitude est manifestement rendue caduque par la raison, comme par les textes religieux (Qur'an et Sunna).


Toutes ces preuves permettent de constater ce qui peut leur être commun et ce qui les différencie. Cela dit, celui qui nie l'aspect commun au créateur et à la créature, est partisan de la négation des attributs (mou’attil), proférant des choses invraisemblables. Celui qui assimile le créateur à la créature, dans ce qui les différencie, est un anthropomorphiste, tenant également des propos absurdes, car ils s'accordent au niveau du nom, ils ne le sont pas absolument pas au niveau du nommé. Dieu est particulier par Son existence, Sa Science, Son Pouvoir. Dieu est exempt de toute association dans Ses spécificités. Si le créateur et la créature s'accordent sur l'existence, la science, le pouvoir, cette concordance a un caractère général, global et se situe dans les esprits, non dans les entités. Ce qui se trouve chez chaque entité est spécifique et ne peut être partagé".

 

 

 […]

 

  [Page 38/196]

 

Disponible uniquement au format Pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/3/La-Tahawiyya-ou-la-profession-de-foi-sunnite-Sharh--Aq.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 15:40

La croyance aux Prophètes

La-croyance-aux-Prophetes.jpg

 

Extrait du livre :

 

 Introduction à la croyance musulmane envers les Prophètes

 

L’Imâm Abû Ja‘far Muhammad Ibn Jarîr At Tabarî -qu'Allâh lui fasse miséricorde- a dit :

 

« Allâh a confirmé le rayonnement de Sa splendeur dans les cœurs des gens par des Envoyés suscités vers ceux de Ses serviteurs qu'Il a voulus. Ses Envoyés appellent les êtres à réaliser ce dont ils ont eux-mêmes réalisé l'authenticité et dont la preuve est fermement établie pour les entendements « afin que les hommes n'aient aucun argument à opposer à Allâh après la venue des Envoyés » […] qu'Il a assistés de Son Aide, qu'Il a distingués des autres hommes par des Preuves attestant leur sincérité, qu'Il a soutenus par des Arguments judicieux et des Versets inimitables afin que nul ne puisse dire au sujet de l'un d'entre eux :

 

« Celui-ci n'est qu'un être humain semblable à vous qui mange de ce dont vous mangez et bois de ce dont vous buvez * si vous obéissez à un être humain semblable à vous, vous serez alors perdants »

[Sourate 23, verset 33-34].

 

Il a fait de ces Envoyés, des Ambassadeurs (sufarâ’) entre Ses créatures et Lui et des Dépositaires (umanâ’) de Sa Révélation. Il a privilégié ces Envoyés de Sa Faveur surabondante et les a élus en leur confiant le Message Divin. Par les Dons dont Il a gratifié chacun d'entre eux et les pouvoirs miraculeux dont Il les a honorés, Il leur a attribué des rangs différents et des demeures spirituelles variées. Il a élevé les uns au-dessus des autres selon des degrés complémentaires mais différenciés de perfection. Il a honoré certains d'entre eux du Propos Divin qu'Il leur a adressé et de l'Entretien intime et Il en a honoré d'autres de l'assistance de l'Esprit Saint et du privilège de vivifier les morts et de guérir les infirmes et les aveugles.

 

Enfin, à notre Prophète Muhammad -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- Il a accordé le degré suprême, la sublime dignité, la part optima des dons généreux et la part maxima des degrés prophétiques, le plus grand nombre de Compagnons et de Suivants. Il l'a suscité avec l'Appel Parfait et le Message Universel, Il l'a préservé et protégé contre tous les tyrans entêtés et tous les démons rebelles.

 

Ainsi, par le Prophète, Il manifesta le « culte dont il faut s'acquitter » (ad dîn), Il éclaira la Voie à suivre […], Il disposa les signes de la Vérité ; par lui Il anéantit les cultes associés, les doctrines vaines et les voies trompeuses […].

 

Il a soutenu Son Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm- par un Argument qui, non seulement reste permanent, stable et immuable malgré les changements d'époques et l'écoulement des siècles mais, encore, rayonne d'une lumière et d'une cohésion toujours plus intenses […].

 

Louanges à Allâh qui nous a accordé l'honneur de le reconnaître comme véridique et de le suivre […]. Qu'Allâh lui accorde, à lui et à sa famille, Ses Grâces les plus pures, Ses Salutations les plus vivifiantes et Sa Paix la plus parfaite. »

  

Source : Al Jâmi‘u l-Bayân Fî Tafsîr-i l-Qur’ân.

 

 

 

La différence entre Prophète [Nabîy] et Messager [Rasoûl]

 

Définitions des termes "Prophète" et "messager"

 

Ibn Taymiya -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Le Prophète est une personne informée par Dieu, qui puise dans une source divine. Si, en plus, il est envoyé à ceux qui violent l'ordre de Dieu pour leur transmettre un de ce dernier, il est alors appelé Messager. Si, en revanche, il applique la loi de son prédécesseur et n'est envoyé à personne, il est alors un simple Prophète. » [Source : An-Noubouwwat, page 255]

 



 

 

 

 

 […]

 

  [Page 2/20]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/3/La-croyance-aux-Prophetes.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/3/La-croyance-aux-Prophetes.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 20:41

L’obligation de l’émigration [Al-Hijrâ] vers une terre d’Islam [Dâr Al-Islâm]

Par l’Imâm ‘Abd Ar-Rahmân Ibn Muhammad Ibn Qâsim

L-obligation-de-l-emigration-vers-une-terre-d-Islam.jpg

 

Extrait du livre :


L’Imâm Muhammad Ibn ‘Abd Al-Wahhâb -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit dans le troisième fondement : de « Al Ussûl Al Thalathâ » :

 

« [...] puis on lui ordonna d’émigrer vers Médine.

 

La Hijrah consiste à délaisser une terre de polythéisme pour se rendre en terre d’islam.

 

Délaisser une terre de polythéisme pour une terre d’islam est une obligation pour cette communauté et le restera jusqu’à l’avènement de l’Heure.

 

La preuve à ce sujet réside dans la parole d’Allah :

 

« Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes, les anges enlèveront leur âme en disant : "Dans quelle situation étiez-vous ?" - "Nous étions impuissants sur terre", diront-ils. Alors les anges diront : "La terre d’Allah n'était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer ?" Voilà bien ceux dont la destination est l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! A l'exception des faibles parmi les hommes, les femmes et les enfants, incapables de voyager, et ne trouvant aucun moyen : à ceux-là, il se peut qu’Allah pardonne. Et Allah est Clément et Pardonneur. »

[Sourate An-Nisâ', v. 97-99.]

 

Allah, dit aussi :

 

« O Mes serviteurs qui avez cru ! Ma terre est bien vaste. Adorez-Moi donc ! »

[Sourate Al-‘Ankabût, v. 56.]

 

Al-Baghawî a (qu’Allah lui fasse Miséricorde) dit : « La raison pour laquelle ce verset a été révélé est que certains musulmans sont restés à la Mecque sans émigrer. Allah les a tout de même considérés croyants. »

 

La preuve tirée de la Sunnah concernant la Hijrah est la parole du Prophète (salla Allahou ‘alayhi wa salam) : « La Hijrah ne cessera pas tant que le repentir sera accepté. Et le repentir sera accepté tant que le soleil ne se sera pas levé de l’occident. ». » Fin de citation.

 

L’Imâm ‘Abdu Rahmân Ibn Muhammad Ibn Qassîm -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- dans le commentaire de ce passage dit :

 

Sa parole : « ... puis on lui ordonna d’émigrer vers Médine. »

C'est à dire: après treize années de sa mission -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm-, il lui fut ordonner de se séparer des associateurs et de leurs patries pour qu'il lui soit possible de montrer sa religion, et l'appel à Allah ailleurs que chez eux. Et ceci est obligatoire, et ce qui ammène à accomplir l'obligatoire est aussi obligatoire. Et l'obligatoire ne se réalise qu'en se séparant des associateurs et leurs patries. Car s'il se trouve dans un pays dans lequel il ne lui est pas possible de montrer sa religion et de la clarifier, il lui est alors obligatoire de s'écarter de cette terre afin de montrer sa religion.

Sa parole : « La Hijrah... »

[Elle est] pour préserver la religion. Et les Emigrés ont été appellé ainsi car ils ont émigré (quitté) de leur demeures dans lesquelles ils ont grandi pour Allah et se sont réunis dans un lieu où ils n'ont ni bien, ni famille, lorsqu'ils émigrèrent à Al Madînah. Ainsi, toute personne s'écartant de son pays est un émigré. Et la migration est, à la base, la rigueur avec l'autre, la rupture et l'éloignement de lui.

 

 

 

 […]

 

  [Page 2/6]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/3/L-obligation-de-l-emigration-vers-une-terre-d-Islam.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/3/L-obligation-de-l-emigration-vers-une-terre-d-Islam.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 16:55

Le consensus [Ijma‘] sur l’interdiction de manger la viande sacrifiée rituellement par l’apostat [al-Mourtâd] et l’associateur [al-Moushrîk]

Par l’Imâm ‘Abd Al-Latîf Ibn ‘Abd ar-Rahmân

Le-consensus-sur-l-interdiction-de-manger-la-viande.jpg

 

Extrait du livre :

 

 Celui qui, au sujet des viandes sacrifiées par le païen et l’apostat, déduit qu’elles peuvent être licites en vertu de ce qu’a dit le Très-Haut :

 

« Mangez donc de ce sur quoi on a prononcé le nom d’Allah […] »

(Sourate 6, verset 118) ;

 

Il fait partie des pires ignorants du Livre d’Allah, et de la Sunna de Son Envoyé -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallâm-, et du consensus de la communauté. Il est comme celui qui, concernant le fait de se revêtir de soie, conclut que cela est licite en se basant sur ce qu’a dit le Très-Haut :

 

« Dis : Qui a interdit la parure d’Allah, […] »

(Sourate 7, verset 32)

 

Et cela à cause de l’ignorance de l’interprétation et des circonstances de la Révélation. La calamité [de cette ignorance] a atteint l’élite du peuple. Qu’en est-il alors de la masse, jusqu’aux gens les plus grossiers ?

 

 

 

 

 

 […]

 

  [Page 2/3]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/C/Le-consensus-sur-l-interdiction-de-manger-la-viande.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/C/Le-consensus-sur-l-interdiction-de-manger-la-viande.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 20:32

Le Tâghoût et son statut

 

Par l’Imâm Al Hakamî

Le-Taghout-et-son-statut.jpg

 

Extrait du livre :

 

« Sache ensuite que ce qui se fait adoré en dehors d’Allah est soit intelligent, soit il ne l’est pas. L’intelligent est par exemple : l’être humain, l’ange ou le Djinn, et ils se divisent eux même en deux catégories : Celui qui accepte d’être adoré et celui qui ne l’accepte pas. Celui qui l’accepte comme par exemple Pharaon, Iblîs et d’autres Tawâghît encore : ceux là seront en enfer avec leur serviteurs, comme le dit Allah :

 

« 166. Quand les meneurs désavoueront les suiveurs à la vue du châtiment, les liens entre eux seront bien brisés! 167. Et les suiveurs diront: «Ah! Si un retour nous était possible! Alors nous les désavouerions comme ils nous ont désavoués!» - Ainsi Allah leur montra leurs actions; source de remords pour eux; mais ils ne pourront pas sortir du Feu. »

 

Et Allah a dit au sujet du cas d’Ibliss :

 

« 84. (Allah) dit: «En vérité, et c’est la vérité que je dis, 85. J’emplirai certainement l’Enfer de toi et de tous ceux d’entre eux qui te suivront »

 

 

 

 

 […]

 

  [Page 3/5]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/2/Le-Taghout-et-son-statut.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/2/Le-Taghout-et-son-statut.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 23:54

Allâh est sur le Trône avec Son essence [bi-Dhâtihi] 

Par l’Imâm Adh-Dhahabî

Allah-est-sur-le-Trone-avec-Son-essence.jpg

 

Extrait du livre :

 


L'imam Adh-Dhahabi -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- rapporte dans «moukhtasar al-'oulouww», page 146 :

 

 

« Soulaymân Ibn Harb dit : J'ai entendu Hammâd Ibn Zayd dire : « Ils (les jahmites) ne tournent qu'autour du fait de dire qu'il n' y a pas de Divinité au dessus du ciel (fî samâ') ». »

 

L'Imâm Adh-Dhahabi -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- commente les propos de l’Imâm Hammâd Ibn Zayd -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- dans «al-'oulouww lil-'aliyy al-ghaffâr», page 146 comme suit :

 

 

مقالة السلف وأئمة السنة بل والصحابة والله ورسوله والمؤمنون أن الله عز وجل في السماء، وأن الله على العرش، وأن الله فوق سماواته وأنه ينزل إلى السماء الدنيا؛ وحجتهم على ذلك النصوص والآثار. ومقالة الجهمية أن الله تبارك وتعالى في جميع الأمكنة -تعالى الله عن قولهم-، بل هو معنا أينما كنا بعلمه. ومقال متأخري المتكلمين أن الله تعالى ليس في السماء، ولا على العرش، ولا على السموات، ولا في الأرض، ولا داخل العالم، ولا خارج العالم، ولا هو بائن عن خلقه، ولا متصل بهم، وقالوا: جميع هذه الأشياء صفات الأجسام والله تعالى منزه عن الجسم. قال لهم أهل السنة والأثر: نحن لا نخوض في ذلك ونقول ما ذكرناه إتباعا للنصوص وإن زعمتم، ولا نقول بقولكم؛ فإن هذه السلوب نعوت المعدوم، تعالى الله جل جلاله عن العدم، بل هو موجود متميز عن خلقه موصوف بما وصف به نفسه من أنه فوق العرش بلا كيف

 

« Je dis : Le propos des Anciens (salaf) et des imams de la Sounna -bien plus, celui des Compagnons (du Prophète), d'Allah, de Son Messager est des Croyants - est qu'Allah, le Sublime et le Majestueux, est au dessus du ciel, et qu'Allah est sur le Trône, et qu'Allah est au dessus de ses sept cieux, et qu'Il descend au ciel le plus bas. Et leur preuve à ce sujet réside dans les textes (scripturaires) et les annales (rapportées). Le propos des jahmites (al-jahmiyya) est qu'Allah, béni et exalté soit-Il, et dans tous les endroits, puisse Allah être élevé au dessus de ce qu'ils professent. 

 

 

 

 

[…]

 

  [Page 2/8]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/2/Allah-est-sur-le-Trone-avec-Son-essence.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/2/Allah-est-sur-le-Trone-avec-Son-essence.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

 

 

 

 

Repost 0
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 18:37

Le statut de celui qui abandonne une seule prière

Par l’Imâm Ibn Hazm Al Andalousî

Le-statut-de-celui-qui-abandonne-une-seule-priere.jpg

 

Extrait du livre :

 

« Nous avons en effet rapporté d’après ‘Omar Ibn Al Khattâb, qu’Allah l’agrée, ainsi que Mou‘âdh Ibn Jabal, et Ibn Mas‘oûd et tout un groupe de compagnons qu’Allah les agrée, ainsi qu’Ibn Moubârak et Ahmad Ibn Hanbal et Ishâq Ibn Rahawayh, que la miséricorde d’Allah soit sur eux tous, ainsi qu’un totale de 17 hommes parmi les compagnons et leurs disciples qu’Allah les agrée, que l’abandon d’une seul prière obligatoire exprès en connaissance de cause jusqu’à ce que son heure s’écoule : c’est un mécréant apostat ; c’est également l’avis d’Abdallah Ibn Mâjachoûn, compagnon de Mâlik, ainsi que l’avis d’AbdelMalik Ibn Habîb Al Andaloûsî et autres encore.

 

 

 

 

 

 

 […]

 

  [Page 2/2]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/2/Le-statut-de-celui-qui-abandonne-une-seule-priere.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/2/Le-statut-de-celui-qui-abandonne-une-seule-priere.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 19:37

La croyance des pieux prédécesseurs et des gens du Hadîth sur Al-Istawâ’

Par l’Imâm Aboû ‘Outhmân Isma‘îl ‘Abd ar-Rahmân As-Sâboûnî

La-croyance-des-Salaf-et-des-gens-du-Hadith-sur-l-Istawa-.jpg

 

Extrait du livre :


Les Gens du Hadîth croient et attestent qu'Allah est au dessus des sept cieux, sur le Trône 

 

 

  ويعتقد أصحاب الحديث ويشهدون أن الله سبحانه وتعالى فوق سبع سمواته على عرشه مستوكما نطق به كتابه في قوله عز وجل في سورة الأعراف : (إن ربكم الله الذي خلق السماوات والأرض في ستة أيام ثم استوى على العرش) ، وقوله في سورة يونس : ( إن ربكم الله الذي خلق السماوات والأرض في ستة أيام ثم استوى على العرش يدبر الأمر ما من شفيع إلا من بعد إذنه ) وقوله في سورة الرعد: (الله الذي رفع السماوات بغير عمد ترونها، ثم استوى على العرش) وقوله في سورة الفرقان (ثم استوى على العرش الرحمن، فاسأل به خبيرا) وقوله في سورة السجدة (ثم استوى على العرش) وقوله في سورة طه: الرحمن على العرش استوى

 

 

« Les gens du Hadîth (ashâb al-hadîth) croient et attestent qu'Allah, glorifié et exalté soit-Il, est au dessus de ses cieux, établi sur  Son Trône, comme il L'a exprimé dans Son Livre dans Sa parole dans la sourate al-a'râf :

 

« Votre Seigneur, c'est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S'est établi établi (istawâ) sur le Trône. »

 

Et Sa parole dans la sourate Yoûnous :  

 

« Votre Seigneur est Allah qui créa les cieux et la terre en six jours, puis S'est établi "Istawa" sur le Trône, administrant toute chose. Il n'y a d'intercesseur qu'avec Sa permission »

 

 

 

 

 […]

 

  [Page 2/3]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/2/La-croyance-des-Salaf-sur-Al-Istawa.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/2/La-croyance-des-salaf-et-des-gens-du-Hadith-sur-Al-Istawa.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 20:03

La signification de l'Istiwâ’

Par l’Imâm Ibn ‘Abd Al-Barr

La-signification-de-l-Istawa-.jpg

 

Extrait du livre :

 

 

D'après Aboû Hourayra, le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- a dit : « Notre Seigneur descend chaque nuit au ciel le plus bas dans le dernier tiers de la nuit reste et dit : « Y a-t-il quelqu’un qui M’appelle que Je lui réponde ? Y a-t-il quelqu’un qui Me demande que je lui donne ? ». »  

 

Ce hadith, du point de vue de la  transmission, a un isnad (chaîne de transmission)  authentique, Ahl Al-Hadith (les gens du Hadith, les sunnites) ne divergent pas quant à son authenticité...

 

Et c'est une preuve qu'Allah est au-dessus (fi) des cieux, sur (‘alâ) le Trône, au-dessus (fawqa) des sept cieux, comme il est dit par la Jama‘a (le consensus) et ceci est leur preuve contre les mou'tazilites (al-mou'tazila)  et les jahmites (al-jahmiyya) qui disent qu’Allah est partout, pas sur le Trône. Et la preuve de ce que les Gens de vérité disent est Sa parole :

 

 

« Le Tout Miséricordieux s’est établi sur le Trône »

(Sourate 20 - verset 5)

 

« Puis Il s’est établi sur le Trône ... »

(Sourate 32 - verset 4)

 

«  Puis Il s'est établi sur le ciel qui était fumée »

(Sourate 41- verset 11)

 

«  elles auraient sûrement cherché une voie (pour atteindre) (ila) le Seigneur du Trône »

(Sourate 17 - verset42)

 

 

 […]

 

  [Page 2/6]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/2/La-signification-de-l-Istiwa.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/2/La-signification-de-l-Istiwa.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher