Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 17:54

« Où est Allâh ? »

Exposition de la croyance authentique de Ahl as Sunna wa-l Jama‘a sur l'établissement d'Allah sur le Trône [Al-Istawâ’] et de Son élévation au dessus de Sa création [Al-‘Oulouw]

 Ou-est-Allah-exposition-de-la-croyance-authentique.jpg

Extrait du livre :

Introduction

La louange toute entière appartient à Allah, le Seigneur et la Lumière des cieux et de la terre, et que Ses prières et bénédictions soient sur notre Prophète bien-aimé Mouhammad, sur sa sainte famille et ses nobles compagnons. 

 

Al-‘Oulouww en arabe signifie « élévation ». Il fait allusion à l'élévation d'Allah au dessus de toute Sa création.  

 

Al-Istawâ’ en arabe signifie, dans le contexte des attributs d'Allah, l'établissement en hauteur, le fait de s'élever. Il est prouvé dans le Coran qu'Allah s'est élevé au dessus de Son Trône d'une manière qui sied à Sa Majesté et à Sa Grandeur. Le Trône (al-'arch) est la création la plus élevée et se trouve au dessus des sept cieux. Et Allah est au dessus de ce Trône. Il S'y établit et élevé au dessus d'une manière qui sied à Sa majesté et à Sa grandeur. Nous devons donc affirmer cela tout en remettant le comment et l'essence de cette élévation à Allah.

 

Cependant, il existe des sectes égarées qui s'affilient à l'Islam et qui nient le fait qu'Allah se soit établi sur le Trône (al-Istiwâ’).

 

Comment et Pourquoi nient-ils l'Istiwâ’ ?

 

Ils le nient, non pas en prétendant que les versets en question qui le mentionnant sont faux et ne proviennent pas d'Allah, mais en lui donnant un autre sens que celui qui vient à l'esprit. Même si le verbe « Istawâ » a plusieurs sens dans la langue arabe, on se doit néanmoins de lui donner celui qui en est apparent  comme le faisait le Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam-, ses compagnons (sahâba) et leurs épigones d'entre les Pieux prédécesseurs (salaf).

 

La secte des jahmites (al-jahmiyya) est la première dans l'Histoire de l'Islam à avoir nié l'Istiwâ’.

 

Ils ont interprété « Istawâ’ » par « istawlâ ». Ils ont été suivis dans cette voie par les Mou‘tazilites et les Ach‘arites contemporains.

 

Rappelons juste que les Pieux prédécesseurs (as-salaf as-sâlih) ne recourraient pas à l'interprétation métaphorique (ta'wîl) dans leur approche de l'Istiwâ,  mais plutôt ils le comprenaient dans son sens apparent et littéral qui est le fait de s'élever et de prendre de la hauteur.

 

Ainsi : « Allah S'est établi (istawâ) sur le Trône » doit être compris dans le sens suivant : Allah S'est élevé (irtafa'a) au dessus du Trône. Allah ne touche pas Son Trône et il n'y a pas de contact physique car Allah est séparé et distinct (bâ’in) de Sa création.

 

Afin de rétablir la vérité avec l’aide d’Allâh le Très-Haut et purifier notre dogme (‘aqîda) de leurs immondes ambiguïtés.

 

Nous allons consacrer ces écrits à l'affirmation de l'élévation d'Allah  au dessus de Sa création (al-‘oulouww) et de Son établissement sur le Trône (al-Istiwâ’).

 

Ce livre au format bilingue sera présenté comme suit :

 

 

  •       Vous trouverez de très nombreuses preuves coraniques relatives à l'établissement d'Allah au dessus de Son Trône (al-istiwâ') d'une manière qui sied à Sa Majesté et à son élévation au dessus de Sa création. Vous trouverez des preuves des versets coraniques dans lesquels Allah mentionne son établissement (istiwâ') au dessus du Trône.

 

  •      Vous trouverez aussi des preuves manifeste dans des ahadith authentiques stipulant l'élévation d'Allah au dessus de Sa création (al-‘oulouww). 

 

  •      Vous trouverez aussi les propos des compagnons du Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- concernant l'élévation d'Allah au dessus de Sa création.

 

  •      Ainsi que les propos des épigones (tabi‘ine) à ce sujet.

 

  •      Et enfin les paroles des pieux prédécesseurs.

 

Nous invoquons Allâh d’accepter nos œuvres, de rendre ce travail bénéfique aux musulmans et qu’il soit la cause de discernement et de guidée pour toutes personnes recherchant sincèrement la vérité.

 

 Et c’est Allâh qui accorde la réussite.

 

 

 

 […]

 

  [Page 4/37]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Ou-est-Allah-exposition-de-la-croyance-authentique.docx )

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Ou-est-Allah-exposition-de-la-croyance-authentique.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 18:46

Provisions suffisantes pour ceux qui cherchent la voie authentique :

« Ghounya li-Tâlibî Tarîq al-Haqq » 

Par l’Imâm ‘Abd Al-Qadîr Al-Jîlânî

Provision-suffisantes-pour-ceux-qui.jpg

 

Extrait du livre :

 

L’Istiwâ’ doit être compris dans son sens apparent contrairement à ceux que prétendent les Ach‘arites et les Mou‘tazilites :

 

Le Shaykh hanbalite Abd Al-Qâdir Al-Jilâni -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- dit dans on ouvrage « al-ghounya li-tâlibî tarîq al-haqq », volume 1, page 124, éditions dâr al-koutoub al-'ilmiyya, 1ère édition, 1417 H /1997 G) ce qui suit :

« Il convient d’affirmer (mentionner) l’attribut d’al-Istiwâ' dans son sens apparent sans faire de ta’wîl (interprétation), et (son sens est qu’il 'agit) de l'istiwâ' de l'Essence ( de l'Être) sur le Trône, (mais) pas dans  le sens de s’asseoir (qou’oûd) ou de toucher (moumâsa) comme le disent les corporéistes (moujasima) et les karamites (karrâmiyya), (et de) la même façon, al-Istiwâ' ne signifie pas l'élévation (au sens figuré du terme) et la grandeur comme le disent les  Ach‘arites, ou conquérir (istîlâ') et dominer (ghoulba) comme le disent les mou'tazilites, parce la Législation n'est pas venu avec une quelconque chose soutenant ces croyances, et aucun parmi les Compagnons (du Prophète -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam-) et de leurs épigones (tâbi‘în) d'entre les Pieux prédécesseurs (as-salaf as-sâlih) d'entre les gens du Hadith (ashâb al-hadîth) n'a mentionné cela; mais on sait plutôt d’eux qu’ils ont confirmé le sens apparent de l'Istiwâ'. » Fin de citation.

 

 

 Commentaire

 

 

Il ressort clairement des propos du Shaykh ‘Abd Al-Qâdir Al-Jilânî -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- que l'istiwâ'  (l'établissement d'Allah sur le Trône) doit être considéré dans son sens apparent sans faire d'anthropomorphisme (tajsîm) et d'interprétation (métaphorique) comme le font les Ach‘arites et les Mou‘tazilites.

 

 

 

 […]

 

  [Page 6/11]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Ghounya-li-Talibi-Tariq-al-Haqq.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Ghounya-li-Talibi-Tariq-al-Haqq.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 18:48

Ils n'ont pas estimé Allah comme Il devait l'être 

Par l’imâm Ibn ‘Abd al-Wahhâb

Il-n-ont-pas-estime-Allah-comme-il-devrait-l-etre.jpg

Extrait du livre :

Dans une version d’Al-Bukhâri -qu’Allah lui fasse Miséricorde-, on trouve : « Il placera les cieux sur un doigt, et l’eau et la terre sur un doigt. » Ce hadith a été rapporté par Al bukhâri et Muslim -qu’Allah leur fasse Miséricorde-.

Muslim -qu’Allah lui fasse Miséricorde- rapporte d’après Ibn ‘Umar -qu’Allah l’agrée- cette parole attribuée au Prophète salla lahou ‘alayhi wa sallam : « Allah pliera les cieux le jour de la résurrection puis les prendra de sa main droite  et dira :

Je suis le Roi !

Où sont les arrogants ?

Où sont les orgueilleux ?

Il pliera les sept terres, les prendra dans sa main gauche et dira :

Je suis le Roi !

Où sont les arrogants ?

Où sont les orgueilleux ? »

On rapporte Ibn ‘Abbas -qu’Allah l’agrée- qu’il a dit : «  Les sept cieux et les sept terres dans la main du très miséricordieux sont comme une graine dans la main de l’un d’entre vous. » 

 

 […]

 

  [Page 2/4]

 

Format word (doc.) :

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/Ils-n-ont-pas-estime-Allah-comme-Il-devait-l-etre.docx )

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/Ils-n-ont-pas-estime-Allah-comme-Il-devait-l-etre.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 18:28

Extrait de l'explication de

« Matnou ‘Aqidatou Tahawiyyah » 

Par l’imâm Ibn Abi Al-‘Izz

Extrait-de-l-explication-de---Matnou--Aqidatou-Tawahiyyah--.jpg

Extrait du livre :

[1]- [Nous, sunnites], nous déclarons à propos de l'unicité de Dieu et avec la conviction qu'Il nous assiste : "Dieu est unique et n'a pas d'associé."

 

Commentaire

 

1- L'importance de l'unicité de Dieu le (Très-Haut).

 

Le fondement de la mission de l'ensemble des envoyés de Dieu (le Tres-Haut) a été l'unicité. L'unicité est comparable au premier jalon d'une route. C'est également la première étape d'un chemin qui mène vers Dieu (le Tres-Haut). Dieu dit :

 

« Nous avons envoyé en toute communauté un messager pour dire : adorez Dieu et écartez-vous des taghût. »

[Sourate Les abeilles, v.36]

 

« Nous n'avons envoyé avant toi de messager si ce n'est pour lui révéler qu'il n'y a d'autre dieu que Moi ; adorez-Moi. »

[Sourate Les prophètes, v.25].

 

L'unicité, c'est aussi la première chose avec laquelle on entre en Islam, car on doit prononcer l'attestation : Il n'y a de dieu que Dieu. C'est la dernière chose avec laquelle nous quittons ce monde. Le Messager de Dieu -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « Celui dont la dernière parole est : Lâ ilaha ill Allah, entrera au Paradis. » [Al-Hâkim]. L'unicité est également la première chose sur laquelle sera interrogé le serviteur dans sa tombe, puis le jour du jugement. Bref, l'unicité est le premier et dernier devoir de tout être, et c'est l'acte le plus juste que puisse accomplir l'être humain.

 

 

 […]

 

  [Page 3/14]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/Extrait-de-l-explication-de-la-Tahawiya.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/1/Extrait-de-l-explication-de-la-Tahawiya.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

 

Repost 0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 18:26

L’explication de quelques Sublimes Noms d’Allah.

 

L-explication-de-quelques-Sublimes-Noms-d-Allah.jpg

 

Extrait du livre :

Allâh : Dieu

 

 

Abû Hamid Al Ghazâlî -qu’Allah lui fasse Miséricorde- a dit :  

 

La signification :

 

            C’est le Nom du Vrai Existant qui réunit les Qualités divines, qui est décrit par les Attributs de la Seigneurie et qui possède singulièrement l’Existence véritable. En effet, chaque existant en dehors de Lui diffère de Lui et ne mérite l’existence que par Lui-même car il a reçu de Lui son existence. Ainsi, cet existant est en lui-même  périssable et n’existe que par rapport à Lui. C’est dire que tout existant est périssable à l’exception de Sa Face.

 

            Il semble d’ailleurs, qu’en vertu de cette signification, il s’agit d’un Nom propre et que tout ce qui a été dit sur sa dérivation (Ishtiqâq) et son étymologie n’est qu’un abus de langage et affection. Cela dit, c’est le Plus Grand des quatre-vingt-dix-neuf Noms parce qu’Il atteste l’Essence qui rassemble toutes les Qualités divines sans la moindre exception et parce qu’il est le Plus spécifique des Noms divins dans la mesure où personne ne l’applique, ni réellement, ni métaphoriquement, à personne d’autre en dehors de Dieu. On n’imagine pas non plus qu’on puisse attribuer le sens de cette Qualité au serviteur, contrairement à l’ensemble des autres Noms divins dont chacun peut avoir une signification particulière et s’appliquer à autrui, comme Al-Qâdir (Le Puissant), Al-‘Alim (L’Omniscient), Ar-Rahîmu (Le Très-Miséricordieux) par lesquels le serviteur peut être qualifié.

 

L’imprégnation par ce Nom [at-takhalluq bihâdhâ l-‘ism] :

 

            Il convient que la part du serviteur de ce Nom soit en fait de ce consacré à la dévotion par ce Nom. Je veux dire par là qu’il doit avoir le cœur et l’ambition spirituelle complètement absorbés par Dieu – qu’Il soit exalté – en ne voyant que Lui, en ne se redoutant que Lui. D’ailleurs comment peut-il en être autrement pour lui alors qu’il a compris de ce Nom que Dieu est Le Véritable Existant Réel et que tout ce qui est autre que Lui est périssable, vain et voué à l’extinction sans Lui ? Le serviteur se voit ainsi périssable et vain, conformément à ce que rapporte l’Envoyé d’Allâh – qu’Allâh lui accorde la Grâce et la Paix – en disant :

 

« Le meilleur vers déclamé par les Arabes est celui du poète Labîd : Tout, en dehors d’Allâh est vain. »

 

Fin de citation.

 

 

Source : Les 99 Beaux Noms d'Allâh.

 

 

‘Abd ar-Rahman Ibn Hassan -qu’Allah lui fasse Miséricorde- a dit :


           « Cheikh al-Islam a dit : « Al-Ilâh est Celui qui est adoré et obéi. Al-Ilah est Celui qui est adoré, et Celui qui est adoré est Celui qui mérite l’adoration. Étant donné qu’Il mérite l’adoration, Il possède les Attributs qui impliquent à ce qu’Il soit Celui qui est aimé d’un amour complet, et Celui à qui on se soumet complètement »


            « Il a dit : « Al-Ilah est Celui qui est aimé et Celui à qui l’on se soumet, Il est Celui que les cœurs adorent avec amour et Celui à qui ils se soumettent et obéissent, Il est Celui dont les cœurs ont peur et Celui dont les cœurs espèrent, Il est Celui vers qui les cœurs s’approchent dans les difficultés … »

 

Fin de citation.

 


Source : Fath al-Madjid, page 41.

 

 

 […]

 

  [Page 3/13]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

(   http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/L-explication-de-quelques-Sublimes-Noms-d-Allah-docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/L-explication-de-quelques-Sublimes-Noms-d-Allah-pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

 

Repost 0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 22:09

Les clefs du Paradis 

Par l’imâm As-Suyouti

 Les-clefs-du-Paradis.jpg

 

Extrait du livre :

[…]

 

• D’après el Bukhârî et Muslim, le Messager dAllah -Salla Allahou ‘aleyhi wa sallam- prononça au sujet d’une affaire d’adultère qui lui fut soulevée : « Je vais juger entre vous avec le Livre d’Allah » Il ordonna ensuite de fouetter le  fornicateur et de l’expulser un an, en sachant qu’il n’est pas fait mention de la sanctiond’expulsion dans le Coran.

 

• D’aprèsel Baïhaqî, selon Hassân ibn Atiya, Jibrîl -‘aleyhi salam- transmettait et enseignait la Sunnaau Messagerd’Allah -Salla Allahou ‘aleyhi wa sallam- comme il le faisait pour le Coran.

 

• Allah -ta’ala- dit :

 

« Ceux qui te font allégeance, font allégeance à Allah ; la Main d’Allah est au- dessus de la leur. Quiconque obéit au Messager,obéit à Allah ».

 

• D’après el  Bukhârî et Muslim,selon Abû Huraïra,le Messager d’Allah-Salla Allahou ‘aleyhi wa sallam- a  dit : « Quiconque m’obéit,obéit à Allah et quiconque me désobéit, désobéit à Allah. »

 

• D’après el Bukhârî,selon Abû Huraïra,le Messager d’Allah-Salla Allahou ‘aleyhi wa sallam- a dit : « Tous les membres de ma communauté entreront au Paradisà l’exception de ceux qui refusentd’y entrer.

Ô Messager d’Allah ! Qui donc refuse d’entrerau Paradis ! lui demanda-t-on

Celui qui m’obéit entreraau Paradis et celui qui me désobéit c’est qu’il refuse d’y entrer. »

 

 D’après  el  Bukhârî  et  Muslim,  ibn  Mas’ûd  a  affirmé :  « Allah  maudit  la  femme  qui s’implante des cheveux et celle qui les lui implante, celle qui s’épile les sourcils, et celle qui s’écarteles dents pour sembellir; toutes celles qui changent la création d’Allah. » Ce discoursvint aux oreilles dune femme du nom d’Um Ya’qûb. Elle s’adressa alors à ‘Abd Allah ibn Mas’ûd en ces termes : « J’ai entendudire que tu affirmes telleet telle chose.

Comment ne devrais-je pas maudirecelles que le Messager d’Allaha maudites à travers le Livre d’Allah ?

J’ai lu tout ce qui se trouvaità l’intérieur de ses reliures et pourtant je n’ai pas trouvé ce que tu dis !

Si tu l’avais vraimentlu, tu l’aurais trouvé. Nas-tu pas lu : « Tous les enseignements que le Messager vous donne, alors prenez-les et tout ce qu’il vous interdit alors  éloignez-vous- en ? »

Bien sûr ! 

Alors, sache qu’il a interdit toutes ces choses ! »

 

 

 

 

 

 [Page 2/5]

 

 […]

 

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-clefs-du-Paradis.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-clefs-du-Paradis.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 22:05

L'histoire de l'apostasie 

Par l’imâm Mohamed Ibn ‘Abd Al Wahhab

 

 L-histoire-de-l-apostasie.jpg

Extrait du livre :

 

[…]

 

La deuxième preuve : Une autre histoire qui s’est passée à l’époque des califes bien guidés qui est que: certains rescapés des Banî Hanîfa lorsqu’ils revinrent à l’Islam et rompirent avec Moussaylima et confessèrent son mensonge ; la gravité de leur péché pesant lourd sur leurs consciences, alors ils sont partis avec leurs familles pour se rendre aux frontières, en vue de faire le Jihad dans le sentier d’Allah afin de peut être effacer cette apostasie, selon la parole d’Allah:

 

« sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne œuvre; ceux-là Allah changera leurs mauvaises actions en bonnes, et Allah est Pardonneur et Miséricordieux »

[Sourate 25 verset 70]

 

« Et je suis Grand Pardonneur à celui qui se repent, croit, fait bonne œuvre, puis se met sur le bon chemin »

[Sourate 20 verset 82]

 

Ils arrivèrent alors à Koûfa, il y avait là un endroit bien connu où se trouvait une mosquée appelée « la mosquée des Banî Hanîfa ». C’est alors que certains musulmans passèrent à coté de leur mosquée entre la prière d’al Maghreb et d’Al ‘Ichâ’ ; et ils entendirent quelqu’un d’entre eux tenir des propos qui voulaient dire « Moussaylima avait raison ».

 

Et il y avait beaucoup de monde dans l’assemblée, seulement : ceux qui n’avaient rien dit n’avaient pas non plus réfuté celui qui parlait. Alors [les musulmans] rapportèrent l’affaire à Ibn Mas‘oûd ; ce dernier réunis les compagnons qui étaient avec lui qu’Allah les agrée, et il les consulta : est-ce qu’on les tue directement, même s’ils se rétractent ? Ou bien est-ce qu’on les appelle à se repentir ? Certains furent d’avis de les tuer immédiatement sans les appeler au repentir et d’autres furent d’avis de les appeler à se repentir. Alors, on appela certains au repentir tandis que d’autres furent immédiatement exécutés ; comme leur maître Ibn Nawâha.

 

Observe donc, qu’Allah te fasse miséricorde; malgré qu’ils ont montré des pratiques pieuses et laborieuses, et se sont désavoués de la mécréance, et sont revenus à l’Islam, et n’ont montré aucun propos de mécréance sauf une seule parole qu’ils ont dit en secret dans laquelle ils ont vanté Moussaylima, mais que certains musulmans ont entendu: malgré tout ça pas un ne s’est retenu de tous les juger mécréants: que ce soit celui qui a parlé ou celui qui était là mais n’a rien dit pour contredire. C’est juste que les savants ont divergé: doit-on les appeler au repentir ou non? Et ce récit se trouve dans l’authentique d’Al Boukhârî.

 

Où se situe cette histoire par rapport à ces prétendus savants et qui disent que les bédouins n’ont pas le moindre rite islamique en eux, sauf de dire "il n'y a de vrai dieu qu’Allah" et qui malgré ça les jugent musulman?

 

Où se situe leur prétention par rapport à l’unanimité des compagnons sur celui qui a tenu ces propos ainsi que ceux qui y ont assisté sans le blâmer? Comme ces deux partis sont loin l’un de l’autre!

 

Seigneur, nous nous réfugions auprès de Toi d'être de ceux sur qui Tu as dit

 

« Puis quand le feu a illuminé tout à l'entour, Allah a fait disparaître leur lumière et les a abandonné dans les ténèbres où ils ne voient plus rien. »

[Sourate 2 verset 17]

 

Ni de ceux sur qui Tu as dit :

 

« Les pires des bêtes auprès d’Allah, sont, (en vérité,) les sourds-muets qui ne raisonnent pas. »

[Sourate 8 verset 22]

 

La troisième preuve: ce qui se passa à l’époque des califes biens guidés. C’est l’histoire des compagnons de ‘Ali lorsqu’ils se mirent à croire en la divinité de ‘Alî –qui cela dit en passant, est exactement la même croyance qu’ont les gens aujourd’hui envers les pires mécréants et pervers parmi les hommes- ‘Ali les appela à se rétracter mais ils refusèrent. Alors il fit creuser des fosses qu’il emplit de bûches de bois qu’il fit enflammer; et il les y jeta alors qu’ils étaient vivants!

 

 

 

 [Page 5/10]

 

 […]

 

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/L-histoire-de-l-apostasie.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/L-histoire-de-l-apostasie.pdf )

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 20:03

 

Exposé sur le Taghoût

 

 

Par l’imâm Soulaymân ibn Sahmân

 

 

Expose-sur-le-Taghout.png

 

 

 

 

Langue : Arabe et Français

 

 

 

 

 

 

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمنِ الرَّحِيمِ

 

 

 

 

 

Extrait du livre

 

 […]

Au nom d’Allah, Le Très Miséricordieux, Celui qui fait miséricorde.

 

هذه كلمات في بيان الطاغوت، ووجوب اجتنابه، قال الله تعالى: {لا إِكْرَاهَ فِي الدِّينِ قَدْ تَبَيَّنَ الرُّشْدُ مِنَ الْغَيِّ فَمَنْ يَكْفُرْ بِالطَّاغُوتِ وَيُؤْمِنْ بِاللَّهِ فَقَدِ اسْتَمْسَكَ بِالْعُرْوَةِ الْوُثْقَى لا انْفِصَامَ لَهَا وَاللَّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ}، فبين تعالى أن المستمسك بالعروة الوثقى، هو الذي يكفر بالطاغوت؛ وقدم الكفر به على الإيمان بالله، لأنه قد يدعي المدعي أنه يؤمن بالله، وهو لا يجتنب الطاغوت، وتكون دعواه كاذبة.

 

Voici quelques mots exposant le Tâghoût ainsi que l’obligation de s’en écarter. Allah ta‘ala a dit : « Donc, quiconque mécroit au Tâghoût tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient. » (Sourate 2 verset 256) Allah nous a ici démontré que celui qui s’agrippe à l’anse la plus solide, c’est celui qui désavoue le Tâghoût. Or, le désaveu fut cité avant la foi en Allah car il se peut qu’une personne prétende avoir foi en Allah alors qu’il ne s’écarte pas du Tâghoût, sa prétention n’est alors que mensonge.

 

وقال تعالى: {وَلَقَدْ بَعَثْنَا فِي كُلِّ أُمَّةٍ رَسُولاً أَنِ اعْبُدُوا اللَّهَ وَاجْتَنِبُوا الطَّاغُوتَ}2، فأخبر أن جميع المرسلين قد بعثوا باجتناب الطاغوت، فمن لم يجتنبه فهو مخالف لجميع المرسلين، قال تعالى: {وَالَّذِينَ اجْتَنَبُوا الطَّاغُوتَ أَنْ يَعْبُدُوهَا وَأَنَابُوا إِلَى اللَّهِ لَهُمُ الْبُشْرَى}. ففي هذه الآيات من الحجج على وجوب اجتنابه وجوه كثيرة؛ والمراد من اجتنابه هو بغضه، وعداوته بالقلب، وسبه وتقبيحه باللسان، وإزالته باليد عند القدرة، ومفارقته، فمن ادعى اجتناب الطاغوت ولم يفعل ذلك فما صدق

 

Allah a dit : « Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire]: «Adorez Allah et écartez-vous du Tâghoût » (Sourate 16 verset 36) Allah nous informe ici que tout les envoyés furent envoyé avec pour message de s’écarter du Tâghoût, celui qui ne s’en écarte pas contredit donc tout les envoyés. Allah a dit : « Et à ceux qui s’écartent des Tâghoût pour ne pas les adorer, tandis qu’ils reviennent à Allah, à eux la bonne nouvelle! Annonce la bonne nouvelle à Mes serviteurs » (Sourate 39 verset 17) Il y a dans ces versets beaucoup d’arguments sur l’obligation de s’écarter du Tâghoût, et s’écarter de lui signifie : le détester, lui être hostile dans son cœur, l’insulter et déclarer son atrocité de la langue, et dans la mesure du possible le faire disparaître, et se séparer de lui. Celui qui prétend avoir désavouer le Tâghoût sans faire cela n’est pas véridique.

 

وأما حقيقته والمراد به، فقد تعددت عبارات السلف عنه، وأحسن ما قيل فيه، كلام ابن القيم رحمه الله تعالى، حيث قال: الطاغوت ما تجاوز به العبد حده من معبود، أو متبوع، أو مطاع؛ فطاغوت كل قوم من يتحاكمون إليه، غير الله ورسوله، أو يعبدونه من دون الله، أو يتبعونه في غير بصيرة من الله، أو يطيعونه فيما لا يعلمون أنه طاعة لله؛ فهذه طواغيت العالم، إذا تأملتها، وتأملت أحوال الناس معها، رأيت أكثرهم ممن أعرض عن عبادة الله إلى عبادة الطاغوت، وعن طاعته ومتابعة رسوله، إلى طاعة الطاغوت ومتابعته، انتهى.

 

Quant à ce que l’on vise réellement par ce terme, il y a de nombreuses expressions de salafs à ce sujet, et la meilleure qui fut dite est celle d’Ibn Al Qayyim qu’Allah lui fasse miséricorde, lorsqu’il dit : « Le Tâghoût est tout objet de culte, modèle suivit ou obéit par lequel l’homme dépasse ses limites.  Le Tâghoût de chaque peuple est donc ce à qui ils demandent jugement, au lieu d’Allah et de Son messager, ou ce qu’ils adorent d’autre qu’Allah, ou à qui ils obéissent sans que cela ne soit d’après une preuve venant d’Allah, ou à qui ils obéissent sans savoir s’ils obéissent en cela à Allah : tout ceci sont les Tawâghît de ce monde. Si tu les remarques, et que tu remarques la situation des gens envers eux, tu constateras que beaucoup d’entre eux se sont détourné de l’adoration d’Allah pour aller adorer le Tâghoût, ou de l’obéissance d’Allah et du suivit du messager pour obéir au Tâghoût et le suivre. »[1] Fin de citation.

 

 



[1] I‘lâm Al Moûwaqqi‘în, volume 1 page 50

 


 […]

 

 

  [Page 2/13]

 

 

 

Téléchargement

بِسْمِ اللهِ 

 

 

Format word (doc.) :

 

 word-image3

 

 

 { http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/4/Expose-sur-le-Taghout.docx  }

 

 

 

Format pdf :

 

 

 Pdf-image2

 

 { http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/4/Expose-sur-le-Taghout.pdf  }

 

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 21:01

 Traité de la croyance de at-Tawahiy

« Matnou ‘Aqidati Tahawiyyah »

Par l’imam Abou Ja’far Al-Warraq at-Tahawiyy 

 Traite-de-la-croyance-de-at-Tahahiy-----Matnou--Aqidati-Ta.jpg

 

Extrait du livre :


 

[…]

 

[14]- Ce n'est pas après avoir crée les êtres qu'Il bénéficia du nom de Créateur ( Khâliq ), ou celui de Novateur ( Bârî ) après l'apparition des êtres.

[15]- Il possède les traits caractéristiques de Seigneur et Maître, même en l'absence de serviteur. Egalement les traits caractéristiques de Créateur en l'absence de créature.

[16]- S'Il est qualifié de Revificateur après avoir ressuscité les morts, Il mérite ce qualificatif avant même de les ressusciter. Il mérite également le qualificatif de Créateur avant la création des êtres.

[17]- Il détient le pouvoir sur toute chose, et toute chose le nécessité. Pour Lui, tout est facile, et n'a besoin de rien. (Il n'y a rien qui Lui soit semblable, et Il est Celui qui entend et qui voit).

[18]- Il créa toutes choses avec Sa science.

[19]- Il fixa pour toutes choses un destin.

[20]- Il accorda à celles-ci un terme.

[21]- Il n'y a rien qu'Il puisse ignorer de celles-ci avant même de les concevoir. Il savait également ce qu'elles feraient alors qu'elles étaient encore inexistantes.

[22]- Il ordonna Son obéissance aux créatures et leur interdit la rébellion.

[23]- Tout se déroule selon Son décret et Sa volonté. Sa volonté ne peut que se réaliser. Il n'y a pas de volonté pour tout être que selon Sa volonté. Ce qu'Il voudra pour eux aura lieu, et ce qu'Il ne voudra pas n'aura pas lieu.

[24]- Il guide [dans la voie droite] celui qu'Il veut. Il préserve et protège par Sa grâce. Il égare qui Il veut. Il rabaisse et éprouve avec justice.

[25]- Tout oscille sous Sa volonté entre sa grâce et Sa justice.


 [Page 3/13]

 

 […]

 

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Traite-de-la-croyance-de-at-Tawahiy---Matnou--Aqidati-.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Traite-de-la-croyance-de-at-Tawahiy---Matnou--Aqidati-T.pdf )

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Repost 0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 20:30

 

 

شَرْحُ السُّنَّة

 

« Sharh as-Sounna »

 

 

Par l’Imâm Aboû Mouhammad al-Hassan Ibn ‘Alî Ibn Khalâf al-Barbahârî


Charh Sounna

 

 

 

Langue : Arabe-Français

Avec l’authentification (tahqiq) et les sources (takhrij).

 

 

 

 

 

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمنِ الرَّحِيمِ

 

 

 

Extrait du livre

 

 

 

 […]

 


الحمد لله الذي هدانا للإسلام ومن علينا به وأخرجنا في خير أمة فنسأله التوفيق لما يحب ويرضى والحفظ مما يكره ويسخط.

 

Toutes les louanges sont à Allah qui nous a guidés à l’islam et nous a bénis en nous plaçant dans la meilleure des communautés, nous Lui demandons qu’Il nous accorde de rester avec ceux qu’Il aime et qu’Il agrée, et qu’Il nous préserve de ceux qu’Il blâme et qui provoquent Sa colère.

 


1

 

اعلموا أن الإسلام هو السنة والسنة هي الإسلام ولا يقوم أحدهما إلا بالآخر.

 

Sachez que l’islam est la Sounna, et que la Sounna est l’islam, et l’un d’eux deux ne peut s’établir sans l’autre.

 


2

فمن السنة لزوم الجماعة فمن رغب غير الجماعة وفارقها فقد خلع ربقة الإسلام من عنقه وكان ضالا مضلا.

 

Fait partie de la Sunna de s’attacher au consensus. Quiconque souhaite autre que ce groupe et se divise de lui, il perd de son cou le collier de l’Islâm, et devient égaré lui-même, et égare les autres.

 


3

 

و الأساس الذي تبنى عليه الجماعة وهم أصحاب محمد صلى الله عليه وسلم ورحمهم أجمعين وهم أهل السنة والجماعة فمن لم يأخذ عنهم فقد ضل وابتدع وكل بدعة ضلالة والضلالة وأهلها في النار

 

Les fondements sur lesquels sont construits le groupe sont : les compagnons de Muhammad , qu’Allah leur accorde à tous Sa miséricorde. Ils sont les gens de la Sunna et du consensus. Celui qui ne prend pas d’eux s’est égaré et a innové, et toute innovation est égarement, et tout égarement ainsi que ses adeptes sont dans le Feu.

 

 

4

 

وقال عمر بن الخطاب رضي الله عنه لا عذر لأحد في ضلالة ركبها حسبها هدى ولا في هدى تركه حسبه ضلالة فقد بينت الأمور وثبتت الحجة وانقطع العذر وذلك أن السنة والجماعة قد أحكما أمر الدين كله وتبين للناس فعلى الناس الاتباع

 

‘Umar Ibn al-Khattâb (radhi Allahu ‘anhu) a dit : « Il n’y pas d’excuse pour celui qui s’est égaré tout en croyant qu’il a emprunté une bonne voie, ni même pour celui qui a abandonné la bonne voie, en pensant que celle-ci est un égarement. Les ordres [d’Allah et de Son prophète ] ont été clarifiés, la preuve a été confirmée, l’excuse n’est plus valable. Et cela parce que la sunna et le consensus ont établi toute la religion, et elle fut expliquée clairement aux gens. Il ne convient donc que de suivre cela. »[1]


 

 5

 

واعلم رحمك الله أن الدين إنما جاء من قبل الله تبارك وتعالى لم يوضع على عقول الرجال وآرائهم وعلمه عند الله وعند رسوله فلا تتبع شيئا بهواك فتمرق من الدين فتخرج من الإسلام فإنه لا حجة لك فقد بين رسول الله صلى الله عليه وسلم لأمته السنة وأوضحها لأصحابه وهم الجماعة وهم السواد الأعظم والسواد الأعظم الحق وأهله فمن خالف أصحاب رسول الله صلى الله عليه وسلم في شيء من أمر الدين فقد كفر.

 

Et saches, qu’Allah te fasse miséricorde, que la religion provient uniquement d’Allah. Elle ne provient pas d’un raisonnement basé sur les raisons humaines et leurs opinions. Sa science vient d’Allah et de Son Messager, donc ne suis rien de ta passion, ou tu dévieras de la religion et tu sortiras de l’islam. Tu n’as aucune excuse car le messager d’Allah  a expliqué à sa communauté la sunna, et l’a clarifiée à ses compagnons, et ils sont : le consensus, ils constituent le corps principal. Et le corps principal : c’est la vérité et ses adeptes, donc quiconque diverge d’avec les compagnons du Messager d’Allah  dans une chose parmi les affaires de la religion a certes mécru (kâfir)[2].

 

 



[1] Rapporté par Ibn Batta dans « al-Ibânah al-Kubra » et al-Marouzî dans « as- Sounnah » (p.90).

[2] En Arabe « al-koufr » (الكفر), signifie « Couvrir » ou « cacher ». Dans le vocabulaire Islamique ; on parle de mécréance majeure (koufr akbar) et de mécréance mineure (koufr douna koufr).

 


 […]

 

 

  [Page 2/92]

 

 

 

Téléchargement

بِسْمِ اللهِ 

 

 

Format word (doc.) :

 

 word-image3

 

 

 { http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Sharh-As-Sunna-lil-Imam-al-Barbahari.docx }

 

 

 

Format pdf :

 

 

 Pdf-image2

 


{ http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Sharh-As-Sunna-lil-Imam-al-Barbahari.pdf }

 

 

 

 

Le livre  uniquement en arabe avec vocalisation (tachkil) (pdf) :

 

 

 Pdf-image2

 

 

 

 

 { http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Sharh-As-Sunna-lil-Imam-al-Barbahari-tachkil.pdf  }  

 

 

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

 

 

Repost 0

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher