Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 23:23

Athar sur l’importance et les bienfaits de la saison d’hiver

Athar-sur-l-importance-les-bienfaits-de-la-saison-d-hiver.jpg

 

Extrait du livre :

 


Comment s'y prenaient-ils pour tirer profit de cette saison? Lisez ce qui suit..

Hassan Al Basri -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit :


« Quel bonne saison pour le croyant que l'hiver.

Ses nuits sont longues, il prie [durant celles ci] et ses journées sont courtes, il jeûne [durant celles ci] »


Quand l'hiver venait ‘Ubeyd Ibn ‘Umayr  -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- disait :

 

 

 

[…]

 

  [Page 2/3]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/2/Athar-sur-l-importance-et-les-bienfaits-de-l-hiver.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/2/Athar-sur-l-importance-et-les-bienfaits-de-la-saison-d-.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 18:59

Athar sur les vertus de la patience

Par l’Imâm Ibn Qayyîm Al-Jawziyya

Athar-sur-les-vertus-patience.jpg 

 

Extrait du livre :

 

L’imâm Ahmad -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit :

 

« La patience est citée dans quatre vingt dix endroits du Qor’ân.


Son obligation est un consensus de la Communauté.

Elle représente la moitié de la foi.

Car la foi est composée de deux moitiés : la patience et la reconnaissance.

Elle est citée dans le Qor’ân dans seize situation. »

La patience c’est le fait de contenir les tendances de l’âme vers le répréhensible, d’empêcher sa langue de se plaindre.

C’est vraiment une des demeures les plus difficiles d’accès pour le commun des gens.

Cette difficulté est due au fait que le profane est encore au début du chemin, il ne s’est pas assez exercé cheminement spirituel et est encore loin d’être parvenu écimer son âme, exercice que seul celui qui a été initié à franchir les demeures spirituelles peut réussir.



 

 […]

 

  [Page 2/3]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Athar-sur-les-vertus-de-la-patience.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Athar-sur-les-vertus-de-la-patience.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 18:00

Athar sur la fréquentation du gouverneur [Sultan] et le statu légal [Houkm] concernant leur visite 

Par l’imam as-Souyouti

 Athar-sur-la-frequentation-du-sultan-et-le-houkm-.jpg

Extrait du livre :

 

 

Al Ghazâlî -qu’Allâh lui fasse Miséricorde a consacré un chapitre dans son livre Al Ihyâ’ au sujet de la fréquentation des sultans et le Houkm (statut) légal concernant le fait de s’asseoir avec eux et d’entrer chez eux, il dit : « Sache que tu as le choix entre trois situations avec les émirs et les califes injustes : la première qui est la pire est de rentrer chez eux, la deuxième qui est moindre est qu’ils viennent chez toi, la troisième qui est la plus prudente est que tu t’écartes d’eux, que tu ne les vois pas et qu’ils ne te voient pas.

 

Quant à la première situation qui est le fait de rentrer chez eux, elle est très condamnable dans la législation et a fait l’objet de beaucoup de critiques et de reproches relatés dans les récits et les Âthâr que nous allons rapporter par la suite afin que tu saches que la législation condamne cela. Puis nous préciserons ce qui fait partie de l’interdit, ce qui est permis et ce qui est détestable selon ce que la fatwa requerra d’après la science apparente.

 

Al Ghazâli -qu’Allâh lui fasse Miséricorde relata ensuite beaucoup de Ahâdîth et de Athâr que nous avons déjà mentionnés.

 

Et parmi ce qu’il a cité et qui n’a pas été déjà précédé est cette parole de Soufyân -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- : « Il y a dans la géhenne un fleuve habité uniquement par les lecteurs qui rendent visite aux rois. »

 

Ainsi que la parole d’Al Awzâ‘î : « Il n’y a rien de plus détesté par Allah qu’un savant qui rend visite à un calife. »

 

Ishâq -qu’Allâh lui fasse Miséricorde dit aussi: « Qu’il est répugnant de trouver chez l’émir un savant dont on a cherché à assister l’assemblée et qu’on a trouvé absent. »

 

J’entendis dire : « Si vous voyez le savant rendre visite au sultan alors soupçonnez-le au sujet de votre religion. Je ne suis jamais rentré chez ces gens-là sans faire un examen de mon âme à la sortie et je l’examine en profondeur même si je les affronte avec dureté et que je contredis leurs passions ».

 

 

 […]

 

  [Page 2/7]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Athar-sur-la-frequentation-du-Sultan-et-le-Houkm-concerna.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Athar-sur-la-frequentation-du-Sultan-et-le-Houkm-concernan.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 17:55

Athar sur la Sagesse de nos pieux prédécesseur

Par l’imam Ibn Al-Jawzî

 Athar-sur-la-Sagesse-de-nos-pieux-predecesseur.jpg

Extrait du livre :

 

 

‘Omar Ibn al Khattab -qu’Allah l’agrée- disait :

 

« Celui qui rit beaucoup, son air imposant faiblit et celui qui se réjouit on le méprise.

 

Celui qui parle beaucoup se trompe beaucoup, et celui qui se trompe beaucoup sa pudeur diminue.

 

Ne parle pas de ce qui ne te regarde pas, éloigne-toi de ton ennemi, méfie-toi de ton âme, sauf s’il est de confiance… et la seule personne de confiance est celle qui craint Allah. »

 

 

Lorsque ‘Omar al Farouq -qu’Allah l’agrée-  mourut, Médine s’assombrit, à tel point que l’enfant questionnait le père en ces termes : « Papa ! Est-ce le jour de la Résurrection ? ». Et celui-ci répondait ‘ Non mon fils ! Mais `Omar a été assassiné.

 

 

‘Ali Ibn abou Talib -qu’Allah l’agrée-  disait :

 

« La chose que je crains le plus pour vous, c’est le fait de suivre les passions et l’espoir d’avoir une longue vie. Car le faut de suivre les passions éloigne de la vérité, et l’espoir d’une longue vie fait oublier l’au-delà. »

 

« Doit vraiment être modeste celui qui doit mourir. »

 

« Et la chose dont l’individu a besoin de la vie terrestre, c’est la nourriture, alors pourquoi l’individu s’inquiète t-il dès le matin, et Œuvre t-il d’une manière indescriptible. »

 

« Ô toi ! Sache prochainement tu vas partir, vers des personnes dont les paroles seront le silence. »

 

 

 […]

 

  [Page 2/4]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Athar-sur-la-Sagesse-de-nos-pieux-predecesseur.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Athar-sur-la-Sagesse-de-nos-pieux-predecesseur.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 17:50

 

Athar sur l’Amour et la Haine en Allah

 Athar-sur-l-amour-et-la-haine-en-Allah.jpg

Extrait du livre :

 

 

2. ‘Umar -qu’Allâh l’agrée- a aussi dit :

« Personne ne reçoit quelque chose de mieux, avec son Islam, qu’un ami vertueux. »

3. ‘Ali bin Abi Talib -qu’Allâh l’agrée- a dit :

« Occupez-vous de vos frères, car ils sont votre subsistance dans ce monde et dans l’Au-delàs. N’entendez-vous pas les dires des personnes de l'Enfer : {« Et nous n'avons pas d'intercesseurs, ni d'ami chaleureux. »} [ash-Shu'ara'; 100-1] ? »

 

 […]

 

  [Page 2/3]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Athar-sur-l-Amour-et-la-Haine-en-Allah.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Athar-sur-l-Amour-et-la-Haine-en-Allah.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 17:40

 

Athar description [Sifat] des hypocrites [Al-Mounafiqin]

 Athar-sur-la-description--Sifat--des-hypocrites--Al-Mounaf.jpg

Extrait du livre :

 

 

Hassan Al-Basri -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit :

 

« Il a été déclaré que Nifaq (l'hypocrisie) apparaît quand l'intention cachée est différente des actes extérieurement exécutés; quand la croyance intérieure et les mots sont opposés et contraires aux dires en public et ce qui est tenu secret vient de ce qui apparaît. »

 

Et on disait : « La base du Nifaq, par lequel il est supporté, est le mensonge. »

 

 

 […]

 

  [Page 2/3]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Athar-description-des-hypocrites.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Athar-description-des-hypocrites.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher