Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 19:28

L'éloge des gens de sciences [Oulou l-‘Ilm] dans le Coran 

Par l’imâm Ibn Qayyim Al-Jawziyya 

 L-eloge-des-gens-de-science-dans-le-Coran.jpg

Extrait du livre :

 

« Allah atteste, et aussi les Anges et les doués de science (Ouloul-'llm), qu'il n'y à point de divinité à part Lui, le Mainteneur de la justice. Point de divinité à part Lui, le Puissant, le Sage! »

[Sourat Al-Imran 3:18]

Ce verset montre la supériorité de la connaissance (‘ilm) et des gens de connaissance; les points suivants peuvent alors être déduits de ce verset :

1. Allah a choisi les gens de science (Oulou l-' ilm) pour témoigner de Son Unité (Tawhid) plus que le reste de Sa création.

2. Allah a honoré les gens de sciences en mentionnant leur témoignage avec Son témoignage.

3. Il a hautement élevé le statut des savants en associant leur témoignage avec le témoignage des anges.

4. Ce verset témoigne de la supériorité de ceux qui possèdent la connaissance. Allah ne fait pas témoigner toute Sa création sauf ceux qui sont les plus en droit parmi eux.


 

 […]

 

  [Page 2/3]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/L-eloge-des-gens-de-sciences-dans-le-Coran.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/L-eloge-des-gens-de-sciences-dans-le-Coran.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 18:23

Les dangers pour le savant qui fréquente le Sultan

Par l’imam as-Souyuti 

 Les-dangers-pour-le-savant-qui-frequente-le-Sultan.jpg

Extrait du livre :

 

 

Dans Al Amâli du Cheykh Azz Ed-Dine Ibn Abd-Es-Salâm -qu’Allâh lui fasse Miséricorde-, on retrouve le passage suivant :

 

« Alors que certains gouverneurs de l’Etat lui écrivaient pour l’inciter à rencontrer le roi et à lui rendre visite afin d’honorer son rang et d’écrire à ses ennemis, le Cheykh -qu’Allah soit Satisfait de lui- eut la réaction suivante : « J’ai étudié la science pour être un ambassadeur entre Allah et sa création, penses tu que je vais me rendre à la porte de ces gens ? »

 

Al Qarâfî -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- dit : «  Il souligna–qu’Allah soit Satisfait de lui- le fait que celui qui porte cette science, qui est un rapporteur de la part d’Allah à Ses serviteurs a reçu un tel honneur qu’il n’est pas convenable pour lui de faire cela. »

 

Ibn Al Hâdjdj dans Al Madkhal a dit : Il convient au savant, il lui incombe même de ne pas se rendre chez les fils de la dounya, car il est plus convenable pour un savant que les gens soient à sa porte que l’inverse.

 

Il n’y a pas d’argument valable dans le fait qu’il ait peur d’un ennemi ou d’un envieux ou quelqu’un de semblable parmi ceux dont il craint les nuisances, ni qu’il espère par là repousser une chose qu’il redoute, ni qu’il espère par là une cause pour satisfaire les besoins des musulmans apportant ainsi un intérêt et repoussant un mal, car ceci ne constitue pas une excuse qui lui servira (devant Allah).

 

Pour ce qui du premier argument : C’est parce que s’il fait cela par convoitise de l’âme, son action ne sera pas bénie. Et s’il a peur de ce qu’il a cité, ceci est encore pire que la convoitise de l’âme et il se peut que celui chez qui il se rend par intérêt lui inflige une punition avant l’heure.

 

Quant au deuxième argument : Il commet là une chose assurément proscrite à cause d’une chose à éviter et dont l’anticipation dans le futur n’est que présumée.

 

 

 

 […]

 

  [Page 2/4]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-dangers-pour-le-savant-qui-frequente-le-Sultan.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-dangers-pour-le-savant-qui-frequente-le-Sultan.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 18:16

Le comportement des Salaf Salih vis-à-vis des Sultans

Par l’imam as-Souyuti 

 Le-comportement-des-pieux-predecesseurs--Salaf-Salih-.jpg

Extrait du livre :

 

 

Et dans Tabaqât Al Hanafiyya, le passage concernant la biographie de Alî Ibn Al Hassan As-Sandalî, on relate que le Sultan roi Chât a dit : « Pourquoi n’est-t-il pas venu me voir ? »

 

Alî Ibn Al Hassan As-Sandalî -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- lui répondit : « J’ai voulu que tu fasses partie des meilleurs rois en rendant visite aux savants et je n’ai pas souhaité faire partie des pire savants en rendant visite aux rois. »

 

Ibn ‘Addî relate dans « Al Kâmil » qu’il entendit Abâ Al Houssayn Mohammed Ibn Al Moudhfir -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- dire :

 

« J’entendis nos Chouyoukh d’Egypte reconnaître à Abî Al Hassan Ibn Abd Ar- Rahmân An-Nassâ-î -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- sa prééminence et son rang de guide, ils décrivaient ses efforts dans les adorations de la nuit, sa persévérance dans les efforts qu’il fournissait (pour la science), sa sortie au djihâd avec le gouverneur d’Egypte, il décrit aussi son courage et son établissement des actes surérogatoires et enfin, sa prémunition contre l’assise chez le sultan avec lequel il sortit. Ceci fut son habitude jusqu’à son martyr qu’Allah soit Satisfait de lui. »

 

Dans Tahthîb Al Kamâl d’Al Mouziyy, le passage concernant la biographie de Abî Yahyâ Ahmad Ibn Abdel Mâlik Al Harrânî, le Cheykh d’Al Boukhârî, -qu’Allâh leur fasse Miséricorde- l’on retrouve ce qui suit :

 

« Aboû Hassan Al Maymôunî -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- raconte qu’il interrogea Ahmad Ibn Hanbal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- à son sujet, ce dernier lui répondit : ‘Il était chez nous et je l’ai vu perspicace, je n’ai jamais vu ne serait-ce qu’un mal en lui et je n’ai vu que du bien.

 

Je dis alors : « Mais j’ai vu un groupe de gens le critiquer ».

 

Il -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- dit : « Il ne part voir le sultan qu’à cause propriété qui lui appartient » ».

 

 

 

 […]

 

  [Page 2/6]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Le-comportement-des-Salaf-Salih-vis-a-vis-des-Sultans.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Le-comportement-des-Salaf-Salih-vis-a-vis-des-Sultans.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 19:51

Celui qui vient à la porte du gouverneur tombe dans la Fitnah

 Celui-qui-vient-a-la-porte-du-gouverneur-tombe-da-copie-1.jpg

Extrait du livre :

 

Paroles des Salafs :

 

 

Mohamed Ibn Yazid -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a rapporté que : « Des gens ont confié à mon grand-père Abdallah Ibn Omar qu'ils disaient à la cour des sultans le contraire de ce qu'ils disaient en dehors.

 

Abdallah Ibn ‘Omar -qu’Allâh l’agrée- leur rétorqua : "Au temps du Prophète, nous considérions cela comme de l'hypocrisie." » [Rapporté par Al-Boukhari]. 

 

Houdhaifa -qu’Allâh l’agrée- a dit : « « Attention aux lieux de Fitnah. »

 

On dit : « Quels sont les lieux de Fitnah O Abou ‘Abdullah ? »

 

Il dit : « Les portes des Princes – l’un d’entre vous entre chez le prince, et il témoigne en mentant et dit à son sujet ce qui n’est pas la vérité. » [Source : Sifat-us-Safwah, tome 1, page 614]

 

On a rapporte qu'un tailleur vint trouver Soufian Ath-Thawri -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- et lui dit : « Je suis un tailleur qui confectionne les vêtements du sultan, serai-je considéré comme étant un des assistants des injustes ? »

 

Soufian lui répondit : « Mais tu es aussi injuste, car leurs assistants sont ceux qui te vendent l'aiguille et le fil » »

 

Soufyan At Thawri -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit dans une lettre à ‘Ibad Ibn ‘Ibad : « Attention aux Princes, ne devenez pas proches d’eux et ne vous mêlez pas de leurs affaires ; et attention à ne pas être dupés car on vous demandera de faire le médiateur, et vous vous détournerez des opprimés ou rechercherez l’injustice ; c’est en vérité une ruse d’Ibliss prise par les adeptes du mal comme un moyen de progresser. » [Source : Djami’ Bayan al-‘Ilm wa Fadhlah, tome 1, page 179 - et voir ‘Alam Nn-Noubala, tome 12, page 586]

 

 

 […]

 

  [Page 3/7]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Celui-qui-vient-a-la-porte-du-gouverneur-tombe-dans-la-Fi.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Celui-qui-vient-a-la-porte-du-gouverneur-tombe-dans-la-Fit.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 19:42

Les caractéristiques des savants qui n'ont pas tiré bénéfice...

Par l’imam Abou Bakr Al-Ajouri 

 Les-caracteristiques-des-savants-qui-n-ont-pas-tire-.jpg

Extrait du livre :

 

Avant-propos :

 

Abu Bakr al-Aajurri (il mourût en l'an 360H) -qu’Allâh lui fasse Miséricorde-, qui fût un des Savants et professeurs sages du début du quatrième siècle (du calendrier hégirien), a écrit un traité sur les manières et les comportements des savants et est un des meilleurs travaux sur le sujet.

 

Celui qui l'étudie alors connaîtra la voie des savants Salaf, et connaîtra les voies innovées contraire à leur voie. Ainsi il décrit le savant du Mal longuement, de cette description on trouve la parole de l’imam -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- : « Il est devenu infatué avec l'amour de cette vie, et avec les louanges et sa position auprès des gens dans ce monde. Il utilise la science comme un ornement tout comme une belle femme s'orne elle-même avec les bijoux de ce monde, mais il n'orne pas sa connaissance d'actions qui lui est liée. »

 

 

 […]

 

  [Page 2/3]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-caracteristiques-des-savants-qui-n-ont-pas-tire-ben.docx )

 

Forma pdf :

 

Bismill-Lahi

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/Suite-1/Les-caracteristiques-des-savants-qui-n-ont-pas-tire-.pdf )

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Dieu ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher