Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 18:34

Exégèses du Coran de la Sourate 78 An-Naba à la Sourate 114 An-Nassr

« Tafsir Al Jalâlayn Jouz ‘Amma’ »

Par l’Imâm Jalâl ad-Dîn As-Souyûtî

Tafsir-Al-Jalalayn.jpg

 

Extrait de l’introduction :

 

Introduction

 

Louange à Allâh, Seigneur des Mondes, et que les Prières et la Paix d’Allâh soient sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et tous ceux qui les ont suivis dans la bienfaisance jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

Après cela ;

 

Allâh le Très-Haut dit :

 

« Par ceci (le Qur’an), Allâh guide aux chemins du salut ceux qui cherchent Son agrément. »

(Sourate Al-Ma’idah | 5 : 16)

 

« C’est un livre dont les verset sont parfaits en style et en sens, émanant d’un Sage, Parfaitement Connaisseur. »

(Sourate Houd | 11 : 1)

 

« Nous l’avons fait descendre, un Qur’an en [langue] arabe, afin que vous raisonniez. »

(Sourate Youssouf | 12 : 2)

 

Il existe de très nombreuse preuves sur l’importance de connaitre l’exégèse du Qur’an.

 

Abou Bakr -qu’Allâh l’agrée- a dit : « Quel ciel me ferait-il ombrage et quelle terre me porterait-elle, si moi je disais sur le Livre de Dieu ce que je ne sais pas. »

 

Al-A‘mach -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a rapporté d'après Abou Wa’il que Ibn Mas‘oud -qu’Allâh l’agrée- avait dit : « Quand l'un de nous apprenait dix versets coraniques, il ne les dépassait que quand il savait leurs sens et leurs enseignements. »

 

Au vu de l’importance de la connaissance du Livre d’Allâh, ainsi que du sens de ses versets, il nous a paru essentiel de mettre à disposition des internautes francophones une exégèse parmi les nombreuses exégèses du Qur’an réalisées par les savants de l’Islam.

 

 

Extrait du livre :

 

Sourate 101: Le fracas [al Qrari’ah]

11 versets - Pré-Hégire 

 

·  101:1: « Le fracas! »

Commentaires : Révélée tout entière à La Mecque, à la suite de la sourate des Qoraïchites Le fracas est un des noms de la résurrection qui frappe les cœurs par ses affres.

 

·  101:2: « Qu'est-ce que le fracas? »

Commentaires : (Qu'est-ce que le fracas?) répétition pour souligner son importance (mā'l-qāri'a: ces deux [éléments] constituent un sujet et un prédicat, et forment [ensemble] le prédicat du [premier] al-qāri'a).

 

·  101:3: « Et qui te dira ce qu'est le fracas? »

Commentaires : (Et qui te dira) qui t'apprendra (ce qu'est le fracas?) Dieu répète ce mot trois fois pour montrer sa gravité et nul ne pourrait savoir donner une idée de ce Fracas. (le premier mā est un sujet, et ce qui suit son prédicat; le second mā and et son prédicat jouent ensemble la fonction de complément d’objet direct [du verbe] adrā, 'montrer').

 

·  101:4: « C'est le jour où les gens seront comme des papillons éparpillés, »

Commentaires : (C'est le jour ) (yawma: est rendu à l'accusatif par [le verbe] indiqué par al-qāri'a, en d'autres termes ( implicitement ) taqra'u, 'entrechoque'), les gens seront semblables à des papillons éparpillées [en sortant de leurs tombes] ou à des sauterelles dispersées, en sorte qu'ils s'agiteront et fondront les uns sur les autres comme des ondes à cause de leur perplexité jusqu'à ce qu'ils seront appelés à rendre compte de leurs œuvres.

 

·  101:5: « et les montagnes comme de la laine cardée; »

Commentaires : Ce jour-là, les montagnes seront réduites et semblables à des touffes de laine, de la laine cardée à cause de la légèreté de leur marche jusqu'à ce qu'elles soient au même niveau de la terre.

 

·  101:6: « quant à celui dont la balance sera lourde »

Commentaires : Celui dont les œuvres seront lourdes et ses bonnes actions dépasseront ses mauvaises,

 

·  101:7: « il sera dans une vie agréable; »

Commentaires : (il sera dans une vie agréable) dans Paradis, un plaisant Paradis, car il en sera satisfait.

 

·  101:8: « et quant à celui dont la balance sera légère, »

Commentaires : Quant à celui dont ses mauvaises actions l'emporteront sur ses bonnes,

 

·  101:9: « sa mère [destination] est un abîme très profond. »

Commentaires : (sa mère) sa demeure (est un abîme très profond)

 

·  101:10: « Et qui te dira ce que c'est? »

Commentaires : (Et qui te dira ce que c'est?) c.à.d. l'abîme?

 

·  101:11: « C'est un Feu ardent. »

Commentaires : (C’est un Feu ardent.) d'une température extrêmement chaude (le hā' de hiya is for [consonantal] quiescence, and is retained when reciting without a [subséquent] pause or with; some omit it when reciting without a pause).

 

 

 

 […]

 

  [Page 3-57/69]

 

Format word (doc.) :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Tafsir-Al-Jalalayn-Jouz--Ama---fr.docx )

 

Format pdf :

 

Bismill-Lahi 

 

http://ddata.over-blog.com/4/22/62/75/0/Tafsir-Al-Jalalayn-Jouz--Ama---fr.pdf )

 

 

 

Et la louange revient à Allâh le Très-Haut.

 

Ô Allâh ! Accorde Ta miséricorde et Ton salut à notre Prophète Muhammad, aux membres de sa famille, à tous ses Compagnons, ainsi qu’à quiconque suit parfaitement leur voie, et ce jusqu’au Jour de la Rétribution.

Partager cet article

commentaires

Omar 10/11/2014 15:26

installer le sourate Fatihainstaller la sourate Fatihainstaller le cri de la sourate Fatiha

L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus lanterne besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »  [Source : Madarij assalikin, tome 2, page 470]

Rechercher